Reikiller

Elliott se demandait si l'arrivée de Stasiak présageait d'événements à venir ou si elle était au contraire censée les en protéger.
Joe Flanagan - Un moindre mal
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

G.A.V.
Nous sommes dans un commissariat français. La nuit arrive. Il y a eu dans la cité voisine deux coups de f...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 19 octobre

Contenu

Roman - Thriller

Reikiller

Tueur en série - Disparition - Artistique MAJ mercredi 06 octobre 2021

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Laurent Philipparie
Paris : Plon, juin 2021
23 x 14 cm
ISBN 978-2-259-30662-1

Reiki rit

Ancienne de l'école du cirque, Jenny s'est installée dans le Périgord, où elle est embauchée au Satyre Rieur, un cabaret – qui, selon les légendes locales, abriterait une secte. En fait, elle se rapproche ainsi de son homme, Didier, gendarme à la brigade des recherches de Sarlat, avec qui elle a une fille de cinq ans, Luna. C'est alors que Julia Lorenz, une touriste allemande en vacances dans la région, disparaît de son gîte après avoir laissé un message disant qu'un monstre la pourchassait. Or ce n'est pas la première disparition dans la région : deux cas similaires, déjà des vacancières allemandes, restent non résolus. Une trouvaille macabre démontre que le ravisseur a scalpé la jeune touriste ! Lorsque le cadavre de Julia Lorenz est découvert, les fouilles mettent à jour un véritable charnier. Il faut alors bien admettre qu'un tueur en série particulièrement pervers sévit dans la région... Mais ce n'est pourtant pas le bon moment : Luna vient d'être diagnostiquée d'une tumeur agressive à l'issue fatale. C'est le moment que choisit Virginie, la patronne du Satyre Rieur, pour dévoiler son fameux secret, celui qui, dit-elle, est la clé de la réussite : elle pratique à haut niveau le reiki, cette discipline japonaise qui lui a permis elle-même de guérir d'un cancer. Sa maîtresse japonaise, Aïna Saito, spécialiste du reiki, pourrait-elle sauver Luna ? C'est en tout cas pourquoi elle débarque du Japon pour gagner le Périgord. Luna fait alors une guérison miraculeuse. Mais Aïna disparaît, sans doute victime du monstrueux tueur et tortionnaire. Pour Didier, c'est la course contre la montre...

Bien des éléments intéressants dans ce second roman : les tueurs en série (littéraires) fascinent toujours, et l'ajout de cette fameuse discipline plus ou moins mystique rajoute un intérêt supplémentaire, d'autant que Laurent Philipparie a le bon goût de laisser chacun juger s'il s'agit ou non de charlatanisme. C'est aussi l'origine de la névrose du tueur, complexe et trouvant ses origines dans le passé, qui est plus intéressante que son identité, il ne s'agit d'ailleurs (sans déflorer) que d'un personnage plus que secondaire. Le tout avec une langue plutôt travaillée, quoique chiche en descriptions. (Et on passera sur ce titre quelque peu dévalorisant...) Que du bon donc ? Non, dans le monde encombré du thriller industriel, il manque l'ingrédient qu'ont maîtrisé les Jean-Christophe Grangé ou Franck Thilliez : cette narration limpide qui fait que l'on s'y retrouve à chaque instant, qu'on sait qui est qui et qui met bien en valeur les articulations essentielles de l'intrigue Ce sera pour la prochaine fois ?

Citation

Son homme était aussi un guerrier, exécrant les injustices. Il incarnait le flic de choc, camé à l'adrénaline et aux enquêtes sordides. Cette nature conquérante se retournait à présent contre lui. Il lui fallait un os à ronger, pour ne pas se dévorer lui-même.

Rédacteur: Thomas Bauduret mercredi 06 octobre 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page