Le Remplaçant

Dans le silence de la nuit, je regarde la lune par la fenêtre. Je me tourne d'un côté, de l'autre. Je pense aux vacances. Aux vagues. Aux délires. On a peur de rien. On fait gaffe. Unis comme les doigts de la main. Graça, c'est une expérience. Je sais pas ce que ça va changer si ça marche. Si ça vaut la peine. Je tremble. Peur d'une femme ? C'est quoi, ça ? Je vais dormir. Non.
Edyr Augusto - Moscow
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Leur domaine
À Os, en Norvège, Roy gère l'unique station service de cette petite ville désertée qui ne vit plus qu...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 06 décembre

Contenu

Roman - Thriller

Le Remplaçant

Anticipation - Psychologique - Dystopie MAJ mercredi 10 novembre 2021

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Iain Reid
Foe - 2018
Traduit de l'anglais (Canada) par Valérie Malfoy
Paris : Presses de la Cité, novembre 2021
288 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-258-16318-8
Coll. "Sang d'encre"

Polar psychologique sauce K. Dick

Nous sommes dans un futur proche où le réchauffement climatique a encore gagné en puissance. Des entreprises et l'État préparent même le déplacement d'une partie de la population sur un satellite artificiel en attendant la possibilité d'aller plus loin. Si rien n'est clairement dit, le gouvernement a renforcé encore ses pouvoirs, et même sous couvert de volontariat, il est préférable de ne pas contredire ses volontés. C'est dans ce contexte que Junior et Henrietta vivent encore à l'ancienne, dans une vieille ferme, sans climatisation. Ils reçoivent la visite d'un émissaire d'une grande entreprise car Junior a gagné le droit de partir en mission sur le satellite, ceci afin d'étudier comment il y vivra. En attendant son départ, l'émissaire restera quelque temps vivre avec eux afin de regarder comment le couple vit. Le but est de soutenir Henrietta qui restera en lui proposant un "robot de substitution" qui se comportera comme Junior et lui fera "passer le temps".

Le récit de Iain Reid est principalement vu à travers les yeux de Junior qui, peu à peu, pense qu'il y a quelque chose de tordu dans cette proposition. De plus, il se demande pourquoi se femme est de plus en plus irritable, pourquoi elle a l'air de déjà connaitre l'émissaire, et s'inquiète des précautions de plus en plus importantes que prend ce dernier pour le contrôler et surveiller sa santé. Le roman est un texte de suspense psychologique qui prend son temps pour raconter une histoire quasiment centrée uniquement sur ces trois personnages, dans un lieu (presque unique), et serait adaptable en version théâtrale ou radiophonique sans aucun souci. À l'aide de petites touches, l'auteur présente une dystopie en marche, la gestion du quotidien pour remplacer des humains par des robots, mais avec l'idée que les humains qui la mettent en œuvre sont déjà des êtres dénués d'humanité. Un renversement de la situation (que les amateurs de science-fiction auront sans doute anticipé) permet de relancer l'intrigue au moment où elle commençait à stagner, offrant ainsi un roman qui, jouant sur les deux tableaux de deux genres différents, propose une intrigue psychologique forte dans un cadre angoissant et intimiste à souhait. Une bonne surprise.

Citation

Je n'ai aucune idée de l'heure, mais le jour est tombé ; il est tard. Trop tard pour une visite. D'ailleurs, nous avons rarement de la visite. Personne ne vient nous voir. Jamais. Nous vivons à l'écart.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 10 novembre 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page