Soleil levant

Que faire ? Aller expliquer à un psychiatre que je suis déprimée parce que tous ceux qui sont assis en face de moi au bureau meurent étranglés ?
Viola Veloce - Meurtres à la pause-déjeuner
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Carré des indigents
Pour nos lecteurs les plus jeunes, rappelons que le carré des indigents est l'endroit dans un cimetiè...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 28 janvier

Contenu

Roman - Policier

Soleil levant

Social - Procédure - Chantage MAJ lundi 13 décembre 2021

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18,95 €

Alexandre Galien
Paris : Michel Lafon, novembre 2021
298 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-7499-4416-6
Coll. "Polar"
Valmy, 3

Ce qu'il faut savoir sur la série

Seppuku chanté

Un Japonais seul dans un hôtel parisien commet un suicide rituel. Des policiers se posent des questions et notamment celle-ci, primordiale : s'agit-il bien d'un suicide ? Très rapidement, ils comprennent que l'homme s'est donné la mort, mais la lettre qu'il a laissée tend à prouver que c'est parce qu'on tentait d'exercer un chantage sur lui. À tout hasard, les policiers (dirigée par le capitaine Queffelec) multiplient les recherches et découvrent des traces et des empreintes dans la chambre d'hôtel où il s'est donné la mort, qui sont celles d'un jeune SDF. L'équipe de policiers chargés de l'enquête ne sait trop où le retrouver, mais ils vont être mis sur la piste par leur ancien chef. Ce dernier, Philippe Valmy, qui a quitté le service pour justement devenir un policier en maraude qui aide les sans-abri vient justement de croiser le jeune homme recherché. Grâce à son aide, ils pourront peut-être remettre la main sur le SDF, puis sur ses commanditaires, afin de savoir ce qui se cache derrière cette tentative de chantage. En parallèle, on revient sur l'adolescence du jeune homme, sur les raisons qui l'ont poussé à être un marginal, sur son passage à l'illégalité. Est-ce que cette affaire pourrait l'aider à espérer une rédemption ?

L'auteur Alexandre Galien a fait partie des services de police et par conséquent l'arrière-plan documentaire se sert de cette expérience. Reste que le lecteur habitué du genre a du mal à croire que des services de police, débordés par l'actualité et les pressions ministérielles et financières, vont passer des heures à mener une enquête sur ce qui n'est qu'un suicide. L'intrigue en parallèle sur le marginal et les raisons de sa marginalisation, les développements sur la vie sentimentale des policiers sont décrits avec soin, mais sans vraiment d'états d'âme, comme dans le cahier des charges d'une école d'écriture. Du coup, le livre se laisse lire, une fois surmontée l'idée d'une enquête longue sur un suicide, parce qu'il est construit pour cela, mais ne laissera pas une grande trace dans la bibliothèque imaginaire de son lecteur.

Citation

Au détour d'une rue, Valmy avait croisé ses fantômes, et leur avait souri comme on félicite, après le combat, un adversaire redoutable.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 13 décembre 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page