L'Été la nuit

Quelque chose n'allait pas chez lui, comme une sorte d'illusion d'optique, un dessin dont on aurait modifié l'échelle et la perspective.
Neil Cross - L'Homme qui rêvait d'enterrer son passé
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 27 novembre

Contenu

Roman - Policier

L'Été la nuit

Enlèvement - Procédure - Immigration clandestine MAJ lundi 20 décembre 2021

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,5 €

Jan Costin Wagner
Sommer bei Nacht - 2020
Traduit de l'allemand par Marie-Claude Auger
Arles : Actes Sud, septembre 2021
282 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-330-15425-7
Coll. "Actes Noirs"

Quand l'enfant disparait

Tout commence avec l'enlèvement d'un enfant. Lors d'une fête scolaire, l'enfant part avec un adulte qui l'a "appâté" avec un ours en peluche. Des policiers sont chargés de l'enquête, même s'ils doivent en même temps gérer leur propre vie, un peu compliquée. Très rapidement, ils parviennent à faire un rapport avec un autre enlèvement, celui d'un enfant d'immigrés dans un pays voisin. Grâce à une vieille femme qui a sans doute aperçu bien des choses, l'enquête avance, de manière lente et difficile.

Le récit de Jan Costin Wagner fonctionne de manière lente : nous suivons l'enquête qui piétine, les allers-retours à l'étranger pour découvrir les points communs avec l'autre enlèvement, les soucis particuliers des policiers. L'ensemble des sous-histoires se répond et avance en alternance, rythmé par le temps qui s'écoule, la peur de plus en plus présente de ne pas pouvoir retrouver l'enfant vivant. C'est ce noyau central qui permet de maintenir le système d'une intrigue très classique, menée avec soin et métier, et là aussi avec des personnages classiques, coincés entre leur enquête et leurs problèmes personnels. Ce n'est pas forcément un grand roman, ni même le meilleur de Jan Costin Wagner, mais c'est une bonne variation sur le thème de l'enlèvement et de la course-poursuite qui s'ensuit.

Citation

Mark Lederer laisse les photos défiler. Sans intervenir, sans s'arrêter pour en regarder une de plus près. Il est désormais certain que l'homme qu'ils cherchent n'est pas parmi ces hommes, même si ceux qui ne peuvent prouver où ils se trouvaient à ce moment-là doivent être entendus encore une fois.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 20 décembre 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page