Le Clodo des Carmes

Deux heures avant que l'enfer se déchaîne, j'étais au lit, réveillé depuis cinq heures, à réfléchir aux circonstances qui m'avaient ramené, à l'âge de quarante et un ans, dans la maison de mon enfance.
Linwood Barclay - Fausses promesses
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 27 novembre

Contenu

Roman - Policier

Le Clodo des Carmes

MAJ jeudi 23 décembre 2021

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 12,5 €

Pierre Dabernat
Pau : Cairn, février 2021
434 p. ; 18 x 12 cm
ISBN 978-2-35068-709-4
Coll. "Du noir au Sud", 107

David contre Goliath

À Toulouse, une soirée comme les autres. Mais un groupe de jeunes d'extrême-droite ont décidé de nettoyer les rues et ils s'attaquent à un clochard. La ratonnade dégénère (focément). Chargé d'enquêter, le commissaire Marcello Visconti est un homme à part dans les services de police : il travaille seul, il roule à fond sur sa moto et il parle avec un oiseau qui comprend mieux les affaires que lui (mais ce n'est pas grave ce n'est que son subconscient, l'oiseau se révélant imaginaire). Marcello Visconti découvre le passé du SDF et il comprend mieux sa présence dans le coin. Il vivait dans une rue de Toulouse pour mieux regarder sa fille qui habitait le quartier. Quelques jours plus tard, la colocataire de la jeune femme est enlevée. Est-ce un hasard ou cet enlèvement aurait-il un lien avec le passage à tabac du sans-abri ? Les ravisseurs se seraient-ils trompés de cible ? Les choses se compliquent encore quand Marcello Visconti apprend que le clochard était un ancien journaliste (et plutôt un bon), et qu'il avait le projet d'écrire un livre autour de la guerre d'Algérie. Lors d'entretiens avec un ancien commissaire revenu de tout et sur le point de mourir, le journaliste aurait également appris des choses effrayantes sur des personnalités marseillaises. Où est passé ce projet de livre ? Tout ceci aurait-il aussi un lien avec les événements actuels ?

L'enquête écrite par Pierre Dabernat rebondit régulièrement, et son commissaire n'est pas assis dans son bureau, à boire des bières et à rechercher le fond de l'âme humaine. Il se dépense, traverse la ville et la région pour enquêter, fonce sur Marseille depuis Toulouse au cas où, repart dans l'autre sens, emprunte des bateaux et s'introduit dans les villas des suspects, bref, n'en fait qu'à sa tête. Épaulé par une équipe classique avec ses bons flics et ses traine-savates, Marcello Visconti va se heurter à une forte partie. Si l'on accepte la dégaine de ce commissaire atypique et ses enquêtes aux marges parfois de la légalité, on appréciera Le Clodo des Carmes pour ce qu'il est : un polar noir, nerveux, où l'enquête traverse les différents milieux sociaux, où les décors naturels du Sud mettent en valeur des poursuites et des bagarres. Partant de ce qui aurait pu être un banal fait divers, l'auteur le décale vers un polar solide, fonçant comme son personnage contre des malfrats traditionnels alliés à des sadiques patentés et riches, pour nous offrir un roman nerveux et sympathique.

Citation

Rapidement, Fleur perçut les dernières insultes, l'ultime cri du bonhomme épuisé, comme un appel au secours. Ensuite, il y eut un dernier hurlement sorti du fond de sa gorge à hérisser les cheveux.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 23 décembre 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page