Va manger tes morts

Il possède un puits de pétrole et il est persuadé que parce qu'il a du pognon, il ne pue plus de la bite.
Joe R. Lansdale - Du sang dans la sciure
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 27 novembre

Contenu

Roman - Noir

Va manger tes morts

Arnaque - Assassinat - Cavale MAJ lundi 03 janvier 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Pascal Martin
Paris : Jigal, septembre 2021
230 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-37722-138-7
Coll. "Polar"

Une grande claque après une petite

Rio Capo Ortega est un homme normal d'aujourd'hui. C'est-à-dire qu'il travaille, qu'il se fait sa petite gamelle et qu'il vit sa solitude tranquillement. Peut-être les regards de sa chef sont une invitation déguisée mais bon il est inspecteur et se doit à son métier. Attention, il n'est pas un inspecteur de police, mais un enquêteur au service des compagnies d'assurance. Il vérifie s'il est bon de donner aux assurés l'argent qu'ils réclament car il les fraudeurs sont nombreux. Un soir, au restaurant, il observe ses voisins de table. Un homme à l'air méchant et sa jeune compagne. Régulièrement celle-ci prend des baffes. Comme Rio est un homme galant, il se lève pour dire ce qu'il pense à ce malotru. Comme l'homme se fâche et se lève, la jeune femme se lève aussi et abat l'homme. Puis elle entraîne dans sa fuite Rio. Ils se retrouvent chez lui et, ma foi, Romane couche avec lui et semble l'apprécier, même si son langage fleuri l'étonne quelque peu. Quelques jours plus tard, Rio reçoit une nouvelle mission : une escroquerie à l'assurance-vie. La victime doublait sa prime si elle mourait de manière violente. Or, elle a été abattue par une femme et son complice dans un restaurant. Rio voit tout de suite ce qui se cache derrière l'affaire... De plus, les amis du mort, un policier véreux et d'autres truands, amis de Romane, commencent à tourner autour de son appartement. Que faire ?

Placé sous l'égide de Bonnie and Clyde, ponctué par le langage manouche de Romane, ce roman de Pascal Martin est un tourbillon, un vent d'air frais dans la vie calme et policée de Rio. Dans un dessin humoristique, on voyait un tueur qui tirait en pleine tête d'une victime avec ce slogan : "Une petite claque aux mauvaises odeurs", c'est un peu ce qui nous attend dans ce roman, court et en mouvement. Un peu comme dans Thelma et Louise, face à la morosité de la vie réelle, il faut vivre à plein souffle, courir et se battre, écouter son cœur et foncer. Romane a un tel abattage que Rio au départ sur son quant-à-soi se laisse embarquer dans ce tsunami qui l'entraîne et qui va le révéler. Porté par l'écriture qui parvient à faire oublier des détails morbides et à nous faire apprécier ce duo étrangement assorti, Va manger tes morts est un souffle de liberté et de gaieté dans la noirceur pessimiste du polar.

Citation

Il n'y avait pas sur terre d'homme aussi accommodant que Rio Capo Ortega. Avec les trains par exemple, qu'il utilisait très souvent. Dix minutes de retard  Une heure ? Même s'il éprouvait de la contrariété, Rio n'en faisait jamais un drame. Pas d'exclamations, rageuses, pas de jurons, pas de manifestation de mauvaise humeur.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 03 janvier 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page