La Voix du lac

Une originale. C'est ce qu'ils disent de toi, que tu es une originale. C'est une autre manière de dire bizarre. Voilà ce qu'ils pensent que tu es.
Mari Strachan - La Terre fredonne en si bémol
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 03 octobre

Contenu

Roman - Noir

La Voix du lac

Social - Assassinat - Presse MAJ jeudi 10 février 2022

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,8 €

Laura Lippman
Lady In The Lake - 2019
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Hélène Frappat
Arles : Actes Sud, février 2022
392 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-330-16088-3
Coll. "Actes Noirs"

Quand le monde devrait changer...

Maddie est une jeune femme de la communauté juive qui était désireuse d'avoir un mari riche. Elle a donc tout fait pour mettre le grappin sur Milton. Mais des années plus tard, elle découvre que sa vie n'est pas très intéressante et qu'elle est passée à côté de la vraie vie. Elle quitte alors son mari et son fils presque adulte pour mener une vie indépendante. Et elle découvre l'amour physique intense avec un policier noir et décide d'entrer dans le journalisme. Ses premiers pas sont très légers, mais une occasion se présente de manière fortuite. Elle parvient à nouer avec un tueur d'enfant, après avoir retrouvé le cadavre de sa victime, et obtient presque de lui des aveux. Une autre affaire parvient à ses oreilles : celle d'une femme noire retrouvée noyée, peut-être assassinée. Mais qui pourrait s'intéresser à une femme noire, qui avait l'habitude de se prostituer car serveuse dans un bar, dans les années 1960 ? Personne, surtout si l'une des dernières relations de la défunte est liée aux milieux démocrates tout-puissants dans la ville. Maddie va quand même mener son enquête, même si pour cela elle prendra le risque de couler sa notoriété, sa pension alimentaire, son amoureux et ses amie. Et peut-être même la vie.

Le titre français du roman de Laura Lippman est La Voix du lac, plutôt que La Dame du lac, qui serait la traduction littérale du roman américain. C'est sûrement parce que le roman est choral. Si le cœur du récit raconte la vie amoureuse, intime, de l'héroïne, qui cherche à se construire une vie, chaque chapitre de son histoire est entrecoupé par des monologues intérieurs soit de la femme noire présentée comme noyée, soit de différents protagonistes de l'histoire (policiers, confrères journalistes, mari, fils, passants) qui replacent ainsi le personnage central dans le monde qu'elle traverse. Évocation de la montée des femmes (un peu à la manière dont le phénomène était évoqué dans le monde de la publicité dans la série Mad Men), à travers une femme qui oscille entre naïveté et cynisme, entre volonté de s'affirmer et rêve de midinette, une femme qui au final se sera beaucoup trompée. Mais dans un monde qui bouge sans cesse et se ment sans cesse, l'épopée individuelle d'une Maddie se remarque-t-elle ? Les amateurs de polars au sens strict risquent d'être décontenancés devant un tel roman qui se joue de l'intrigue polar pour présenter plutôt un récit choral sur l'atmosphère de la fin des années 1960, en demi-teintes (pas de grands discours antiracistes ou féministes mais l'évocation d'une femme qui essaie de s'en sortir dans un monde pas forcément adapté à ses envies). Un texte intéressant et qui s'écarte des sentiers balisés auxquels Laura Lippman nous a habitués. Moins axé sur le policier que sur une étude de mœurs.

Citation

Maddie s'est habillée avec soin pour sa visite au Star. Son instinct lui disait de s'y présenter sous son ancienne identité. Des gants et un chapeau, malgré le temps radouci. Quelle étrange allure ça lui donnait, si loin de la personne qu'elle était désormais, elle le savait.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 24 janvier 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page