Simulacres martiens

Deux ans qu'avec sa carte de flic il jouait les figurants dans un film où le gros Jalot tenait le premier rôle, pas de quoi entrer dans l'histoire du cinéma, et difficile d'imaginer aller au-delà du court-métrage.
Chantal Pelletier - Montmartre, Mont des Martyrs
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tokyo revisitée
1949. Tokyo est occupée par l'armée américaine à la suite de la défaite du Japon. Dans cette métropol...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 12 août

Contenu

Roman - Thriller

Simulacres martiens

Fantastique - Pastiche - Victorien MAJ mercredi 26 janvier 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 9,9 €

Eric Brown
Scénario adapté de l'œuvre de Arthur Conan Doyle
The Martian Simulacra - 2018
Traduit de l'anglais par Michel Pagel
Saint-Mammès : Le Bélial, janvier 2022
150 p. ; 18 x 12 cm
ISBN 978-2-84344-993-2
Coll. "Une heure-lumière"

Élémentaire, mon cher Gruvlax

Dix ans après l'attaque martienne narrée par H. G. Wells, les choses ont bien changé. La première vague d'assaut repoussée par un virus, les Terriens se pensaient délivrés jusqu'à ce qu'une seconde invasion martienne vienne définitivement prendre le contrôle de la planète. Pacifiques, certes, les créatures sorties des tripodes n'en exercent pas moins leur domination sur la population humaine. Alors que certains Londoniens manifestent contre cette occupation, Sherlock Holmes et le Docteur Watson vont accepter d'enquêter sur la disparition mystérieuse d'un philosophe martien. Une affaire qui va les entraîner bien plus loin qu'ils ne l'auraient imaginé.

Écrivain britannique actif depuis les années 1980 dans le milieu de la S.-F., Eric Brown fait partie de cette multitude de voix quasi inconnues en France faute de traductions (quelques nouvelles, un roman, le tout publié par le Bélial'), alors qu'il développe dans sa vingtaine de romans et plus de cent trente nouvelles, une science-fiction ancrée dans l'histoire du genre, qui n'hésite pas à rendre hommage à ceux qui l'ont précédé. Ce fut le cas avec Les Ferrailleurs du Cosmos, son fix-up d'inspiration pulp, où il s'inspirait de l'âge d'or du space-opera, et c'est aujourd'hui encore le cas avec Simulacres martiens, une novella qui fait se télescoper les univers d'Arthur Conan Doyle et Herbert George Wells dans une réjouissante aventure spatiale pleine de rebondissements, de trouvailles et de clins d'œil. Fun, inventif, ce court roman n'est certes pas le premier à faire se télescoper Sherlock Holmes et la S.-F. (c'est même une tradition qui remonte aux années 1950), ni une véritable enquête du détective britannique, tant le souffle de l'aventure y prime sur la déduction. Mais c'est un vrai bonheur de lecture, avec un beau personnage de femme indépendante, forte et rebelle (la vraie héroïne du texte, c'est elle), des gags à la Scoubidou, et un véritable amour du genre et de l'œuvre des auteurs convoqués, qui transparaît à chaque nouvelle péripétie. Précisons, pour les complétistes qui auraient bien raison de l'être, que cette novella va de pair avec "La Tragique affaire de l'ambassadeur martien, une nouvelle tout juste parue dans le dernier numéro de la revue Bifrost. Un beau doublé, prélude, espérons-le, à une véritable invasion.

Citation

Holmes s'avança pour serrer un des tentacules de la créature. Il s'inclina, murmurant un salut dans la langue gargouillante de la créature, puis continua en anglais. 'Gruvlax-Xenxa-Schmee, je suis ravi de vous recevoir à nouveau au 221B.'

Rédacteur: Jean-François Micard mercredi 26 janvier 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page