À la lumière de la nuit

En quelques secondes, on a basculé du désastre à la catastrophe.
Brigitte Aubert & Gisèle Cavali - Vague de panique
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 03 octobre

Contenu

Roman - Policier

À la lumière de la nuit

Fantastique - Immigration clandestine - Faits divers MAJ lundi 21 février 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18,9 €

Ilaria Tuti
Luce della notte - 2021
Traduit de l'italien par Johan-Frédérik Hel Guedj
Paris : Robert Laffont, octobre 2021
228 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-221-25675-6
Coll. "La Bête noire"

Dans le clair-obscur de l'enquête

Chiara est une petite fille de huit ans mais son enfance n'est franchement pas normale. Elle souffre d'une maladie rare mais pénible : elle est incapable de vivre à la lumière du jour. Si elle sort en journée, elle doit se couvrir le corps ce qui rend sa vie difficile et lui vaut des remarques acerbes de ses camarades. Du coup, elle vit en recluse dans la demeure familiale. Elle y fait des rêves étranges et est sans doute somnambule. En tout cas, elle rêve d'une promenade dans la forêt qui jouxte sa maison. Au pied d'un arbre, elle voit le cœur d'un enfant. Elle est angoissée. Inquiets, ses parents appellent à la rescousse la policière Teresa. Mais elle aussi angoissée car elle commence à sentir les soucis qu'entraine de son Alzheimer naissant. Pour s'aider elle s'appuie sur Marini, son adjoint. C'est alors que la policière a une idée : et si Chiara était presciente ? Et si elle avait aperçu quelque chose qui s'est réellement passé ? Et s'il y avait eu un vrai meurtre d'un enfant ? Tout ça pourrait être lié aux immigrés clandestins qui passaient par la région entre leur point de départ et leur envie d'arriver. Il va falloir fouiller dans le passé pour savoir ce qui s'est réellement passé dans ce coin...

La trame de l'intrigue est courte parce que le récit est léger lui-même. Non pas dans le sens d'une faiblesse mais dans celui d'une histoire resserrée. En effet, au départ, il y a une sorte de rêve, mais les dérives lunatiques (et ce n'est pas péjoratif dans mon esprit), sa façon de construire son enquête sur le sens, le goûter, sur l'intuition, sur la possibilité que les rêves, renforcent cette enquête qui joue avec les traces, avec la poésie, avec des ambiances entre clair et obscur, entre rêve et réalité. Les amateurs retrouveront ce qui avait fait le charme et la particularité de cette auteure qui joue le roman policier sur un mode conte de fées poétique et léger.

Citation

- Il y a mille manières différentes d'expliquer le récit de la petite, dont une bonne moitié qui sont plus que convaincantes.
- Et il y a mille manières différentes afin d'arriver à comprendre lequel de tous ces récits est vrai, inspecteur.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 21 février 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page