À sang et à mort

Ceci fait, ils remontèrent, lourdement chargés, étranglèrent la femme et l'enfant, aspergèrent d'essence, aussi bien les corps qu'une partie de la demeure.
P.J. Lambert - L'Or des maudits
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 01 décembre

Contenu

Roman - Noir

À sang et à mort

Social - Corruption - Gang MAJ mardi 01 mars 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18,5 €

Sandrine Durochat
Paris : Jigal, février 2022
248 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-37722-158-5
Coll. "Polar"

Actualités

  • 07/09 Salon: Week-end noir automne à Le Déschaux (39)
    Les samedi 10 et dimanche 11 septembre prochains, la salle des fêtes de cette petite commune jurassienne, sise non loin de Dôle, se parera des couleurs sombres de circonstance pour ces deux journées de "rencontres littéraires autour du polar et du roman noir". L'édition 2022 sera parrainée par Ghislain Gilberti et aura pour invité d'honneur André Besson. Comme on peut s'y attendre, il y aura des auteurs invités (une vingtaine, voir la liste ci-après), des rencontres-dédicaces avec lesdits auteurs, des animations (dont le clou sera le concert des Dinners Club à 21 heures, le samedi 11, suivi d'un débat avec les invités) et des récompenses (pour le détail de celles-ci, voir ci-dessous, après la liste des auteurs.

    AUTEURS INVITÉS
    Malik Agagna, Nils Barrellon, Frédéric Bertin-Denis, André Blanc, Antoine Blocier, Isa Bruhl-Bastien, Gérard Coquet, Line Dubief, Didier Fossey, Christian Jelsh, Sébastien Jullian, Pierre-Olivier Lacroix, Michel Lagut, Romain R. Martin, Hugues Pagan, Richard Palachak, Patricia Rappeneau , Christophe Royer & Lou Vernet.

    Le dimanche 11 septembre à 15 heures, remise des prix aux lauréats du concours de nouvelles policières (dont la participation s'est clôturée le 15 juillet dernier, comprenant 4 catégories) organisé par la bibliothèque du Deschaux – et soutenu par le réseau des médiathèques du Grand Dôle.

    Outre ces auteurs en herbe, un autre sera récompensé par le prix découverte La Vouivre, décerné à un premier roman et remis également le dimanche 11.
    Il émergera de la sélection suivante :
    Jeu de peaux d'Anouk Shutterberg (Pocket, mai 2022).
    Rendors-toi, tout va bien d'Agnès Laurent (Plon, 2021).
    L'Heure de la salamandre de Ludovic Laleu (Le Loir, septembre 2021).
    Quand la Dombes tue de Frédéric Somon (M+, mars 2021).
    Héloïse d'Ophélie Cohen (Phénix noir, octobre 2021).
    À sang et à mortde Sandrine Durochat (Jigal, février 2022).
    La Soirée de Sébastien Guaietta (Le Lys bleu, décembre 2021).

    L'intégralité des réjouissances a lieu à la salle des fêtes, de 14 h 30 à 18 heures le samedi, et de 10 heures à 18 heures le dimanche.
    Liens : Jeu de peaux |Rendors-toi, tout va bien |André Blanc |Antoine Blocier |Gérard Coquet |Didier Fossey |Patricia Rappeneau |Sandrine Durochat

Espoir perdu au fond d'une cave

Nous sommes à Grenoble en compagnie de Gabriel, un policier en rupture Gabriel, qui vient d'être innocenté d'une bavure grâce aux informations de ses collègues, mais il a des doutes : en poursuivant un manifestant, ce dernier est mort alors qu'il escaladait un mur. Et Gabriel se sent responsable de son décès. Depuis, il vivote et traîne derrière son groupe, un groupe particulier, dirigé par Hirsch, un policier corrompu et violent qui a entrainé dans sa dérive Zerguit et Combe, ses deux coéquipiers. À Grenoble, Malik, grand caïd local, vient d'être placé en prison, d'où il continue à gérer ses affaires. Mais il sent bien que les choses se compliquent et que les dents s'aiguisent. À tout hasard, il a mis au vert sa femme et sa fille. Et il a bien raison car Precious, une petite frappe montée trop vite en graine, a décidé de passer à la vitesse supérieure. Même si Precious a un talon d'Achille : une jeune fille droguée qu'il aime. Mais Malik engage Precious pour commettre un braquage de fourgon bancaire. Pour s'armer plus "confortablement", Precious a demandé à Hirsch de lui "prêter" une arme, qui se trouve dans les dépôts des pièces à conviction. Or, l'attaque se passe mal et un convoyeur est abattu. Hirsch comprend que c'est Precious derrière le coup et que la balle dans le corps du mort va "parler". Il décide de mettre à l'amende Precious et de lui prendre la moitié du butin. Ce qui va s'avérer compliqué pour Precious qui, lors du partage, s'est battu avec l'équipe de Malik et n'a conservé qu'une partie de l'argent. Qui plus est, Precious est tombé sur le portable d'un des adjoints de Malik et a vu dans les vidéos la preuve que Malik est à l'origine de la disparition et de la mort violente d'un de ses hommes. Tandis que chaque groupe cherche à liquider les deux autres et à s'emparer de l'argent, en utilisant toutes les ressources et les coups fourrés possibles, Gabriel se rend compte qu'il y a un problème avec son "affaire" et qu'il doit mener son enquête pour mieux comprendre.

Outre ces éléments, nous aurons également affaire à des descriptions mettant en scène des personnages secondaires inclus dans les aventures (une avocate, les femmes qui gravitent autour des personnages, un tueur silencieux), pour montrer une intrigue policière qui regarde plus facilement du côté de James Ellroy que d'Agatha Christie. Entre les truands de Grenoble et la faune d'Échirolles, la police ne se dresse pas comme une protection mais comme une nouvelle menace, comme un autre gang qui dispose de moyens plus importants que les autres. Ce qui ressort aussi de ce roman de Sandrine Durochat, c'est le désespoir profond qui le parcourt car aucun personnage ne peut s'en sortir sans souffrir, sans s'approcher de la mort et de la déchéance. Quelle que soit la solution, et même une fin qui pourrait être heureuse, l'auteure ajoute un codicille qui noie sous encore plus de désespoir et de violences ses protagonistes. Dès le début, nous sentons cette poisse, ce glauque, avec les convoyeurs qui, malgré leur façon de faire, sont de la chair à canon, pour des idiots armés et possédés par l'image qu'ils doivent donner, qui correspond aux clips et films qu'ils regardent. Un joli roman sombre...

Citation

Le réveil cracha sa sonnerie assassine. Gabriel peina à lever les paupières sur les chiffres rouges. Des banderilles stridentes lui perçaient le cerveau et des seaux de sable lui brûlaient les yeux.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 05 juillet 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page