Les Derniers jours des fauves

À cent milles de la côte sud du Portugal se cachait un des plus grands secrets de l'histoire de l'humanité ; pour l'heure, il en demeurerait ainsi ; car ce secret était gardé par un autre, bien plus récent.
Andy McDermott - Le Tombeau d'Hercule
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 03 octobre

Contenu

Roman - Thriller

Les Derniers jours des fauves

Politique - Enlèvement - Complot MAJ mardi 08 mars 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20,9 €

Jérôme Leroy
Paris : La Manufacture de livres, février 2022
430 p. ; 20 x 15 cm
ISBN 978-2-35887-830-2

Dans les coulisses du pouvoir

En 2017, juste avant qu'Emmanuel Macron ne se lance, une femme ministre l'a coiffée sur le poteau et a obtenu la présidence de la République. Cette femme s'appelle Nathalie Séchard, et elle s'est appuyée pour réussir sur deux hommes influents : Beauséant, sa caution de droite qui occupe l'Intérieur, et Mannerville, plutôt à gauche et avec une fibre écologique. Pour les chapeauter, Marsay, un Premier Ministre atypique, peu à l'aise avec la politique mais grand commis de l'État. Cependant, entre le mouvement des Gilets jaunes, les groupes antivax et sa côte de popularité en berne, la Présidente a décidé, même si elle n'en a rien dit, de ne pas se représenter. En tout cas, Beauséant, capable de faire le lien entre droite et extrême droite, est bien décidé à lui succéder. Il n'attend qu'une occasion pour se lancer. Surtout, il sait qu'il est soutenu par l'Organisation, un groupe militaro-financier et industriel. Pour s'assurer une certaine tranquillité, il n'hésite pas à concevoir des plans tordus pour manipuler et apparaître comme le meilleur recours possible. Il est même en train de travailler avec un nègre pour sortir une autobiographie. Le nègre en question, écrivain fauché, découvre des documents qu'il ne devrait pas voir et est tué discrètement. Mais il était le petit ami de la fille de Mannerville, et cette dernière doute un peu des circonstances exactes du décès. En parallèle, une ministre proche de la Présidente, et qui surveillait les actions de Beauséant, est aussi victime d'un attentat terroriste islamiste. Du coup, la Présidente et Mannerville, qui lui décide de se présenter contre Beauséant, savent que les coups tordus risquent de pleuvoir. Peuvent-ils se douter que pour déstabiliser son concurrent, le Ministre de l'Intérieur est prêt à faire enlever sa fille ?

Même si les éléments sont transformés, on comprend combien ce thriller de Jérôme Leroy se base sur des possibilités réelles : l'état profond et ses implications pour quel que soit le candidat se garder les bonnes places et les bénéfices, des hommes politiques pris entre leurs idées et leurs propres désirs, la facilité de certains nervis à servir et à tuer ou attaquer sans se poser de questions, la possibilité pour d'autres de fermer les yeux pour ne pas risquer leur place. Cette galerie de personnages liés au pouvoir, et de certains voulant ne pas y toucher (ou comme la Présidente sa volonté de sortir d'un marigot où elle sent bien qu'elle ne peut vivre en restant honnête avec elle-même), sont dressés avec soin. Les complots sont racontés avec vivacité, dans la lignée d'un Frédéric H. Fajardie. Jérôme Leroy est sans doute moins romantique, plus acide, mais sait construire une intrigue solide, qui emprunte autant au thriller classique qu'à certains passages du roman populaire (le père caché, les amours contrariées, les traîtres et autres fourbes) pour ne jamais relâcher la pression et offrir un roman de qualité, qui se laisse lire sans pouvoir se poser et nous entraine dans une sortie de politique-fiction haletante.

Nominations :
Prix de la Ligue de l'Imaginaire 2022
Prix Marianne/Un aller-retour dans le noir 2022

Citation

Il a apporté dans un cartable du TATP, l'explosif préféré des islamistes, il le répartit judicieusement dans les pièces et il est un peu nerveux parce que cette saloperie n'aime pas trop la chaleur et qu'il fait plus de 30° dans l'appartement malgré les persiennes baissées.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 08 mars 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page