Les Loups

C'était bien la même résidence, construite dans les années 1990, murs blancs tels ceux des chambres d'hôpital et petites fenêtres mauves impersonnelles et froides. En revanche, un étrange lichen s'était propagé sur la façade, comme un champignon de moisissure invasif ou des veines proéminentes sur les mains d'une vieille dame. On aurait dit que l'immeuble était à l'abandon et le quartier fantôme. Avec un recul de dix ans, je comprenais mieux pourquoi j'avais tant déprimé dans le secteur : il était déprimant. Sans âme, sans animation, monotone, éloigné du cœur de ville. Tout de plain-pied, bas, plat, raplapla.
Thibaut Solano - Les Noyés du Clain
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 03 octobre

Contenu

Roman - Noir

Les Loups

Politique - Guerre - Complot MAJ mardi 22 mars 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Quand les loups se dévorent en ville

L'histoire se déroule en 2012, et Olena Hapko vient d'être élue présidente de l'Ukraine. Enfin, il lui reste une trentaine de jours avant d'être officiellement intronisée. Mais entretemps, dans cet interrègne, il faut commencer les tractations. D'une part, le voisin russe manifeste son inquiétude devant la volonté réformatrice de la présidente et est prêt à utiliser les oligarques ukrainiens qui sont avec lui. D'autre part, d'autres oligarques plus nationalistes sont prêts à s'émanciper quelque peu s'ils conservent leurs prébendes. Un des proches conseillers de la nouvelle présidente aimerait plus de démocratie et de lutte contre la corruption, mais il se rend bien compte que tout va être difficile. Hapko essaie alors de négocier, menace avec soin les oligarques, promet de mettre de l'eau dans son vin législatif. Mais, le gouvernement russe, plus que des discussions, veut s'assurer la continuité des affaires. Des années plus tôt, au moment où l'Ukraine se libérait et s'émancipait de la Russie, les Russes avaient aidé Hapko à engranger ses premiers millions contre des avantages qui montrent bien qu'elle n'était pas forcément patriote (elle a cédé des industries fortes pour l'armée russe). Maintenant, elle réfléchit : les Russes et les opposants pourraient utiliser quelques éléments, mais ils ne disposeraient d'aucune preuve. En fait, il y en aurait une : quelqu'un qui lui aurait servi de prête-nom. Elle demande donc à un ancien ami d'aller voir cette ancienne connaissance et de récupérer ce qui pourrait être la seule preuve. Mais les choses pourraient tourner mal, tant les protagonistes sont nombreux.

Le roman de Benoît Vitkine, antérieur au conflit lancé par la Russie, a forcément acquis une autre dimension. Le texte situé en 2012 rappelle aussi comment l'Ukraine n'est pas le parangon démocratique (ou du moins n'était pas) que l'on nous présente mais un État tiraillé entre diverses factions criminelles. Le récit qui se pose au départ comme un récit de politique-fiction devient un roman noir de la plus belle eau. Il y a les fidélités claniques, les loyautés, les plans et complots, des moyens pour conserver le pouvoir ou l'acquérir, les bourdes des employés bas du front qui font n'importe quoi et peuvent détruire le plan le mieux conçu. Description aiguisée, par un journaliste, qui a vu ce dont il parle, Les Loups prolonge toute la découverte et l'intérêt de ce qui avait fait les bonnes pages de Donbass, son premier roman : maîtrise du sujet, récit haut en couleur, scènes fortes (au trois quarts du roman, ne loupez pas, entre autres, une promenade en bateau où Hapko va exercer sa loi sur les oligarques) et sens du rythme, de l'alternance des chapitres et des personnages.

Nominations :
Le noir de l'Histoire 2022

Citation

Il n'y a que ces Européens arriérés pour croire que le luxe se mesure au silence feutré et au moelleux des fauteuils. Des coqs privés de griffes, des enfants gâtés engoncés dans leur timidité qui ont oublié une chose : le luxe est un combat, une victoire qu'il convient de célébrer avec bruit et fureur.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 22 mars 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page