Au royaume des cris

Il n'y a pas de ville au monde plus remplie de menteurs que Wologizi.
Vamba Sherif - Borderland
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Vestibule des lâches
Dans le final du Vestibule des lâches, on apprend que l'un des personnages a découvert une fresque pr...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 mai

Contenu

Roman - Policier

Au royaume des cris

Tueur en série - Enlèvement - Tuerie de masse MAJ vendredi 25 mars 2022

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Mathieu Lecerf
Paris : Robert Laffont, mars 2022
330 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-221-25924-5
Coll. "La Bête noire"

Tourner en rond pour trouver une sortie

La lieutenante Esperanza est dévastée. Aujourd'hui policière, elle a été dans sa jeunesse enlevée puis violée pendant des mois par un homme en Espagne. Elle a cependant réussi à se libérer en lui crevant un œil et à le faire arrêter. Des années plus tard, elle a eu Mia, une petite fille qui vient à son tour d'être enlevée... Elle a beau chercher, elle n'arrive pas à trouver une seule piste. Un jour, on pose devant sa porte une boule à neige qui donne du rêve quand on la retourne. C'était un cadeau fait par son violeur. Pourtant, il est toujours en prison. Alors qui se cache derrière cet enlèvement ? Entre dépression et angoisses, Esperanza a du mal à se concentrer, mais il lui faudra faire face. Lorsque son enquête n'aboutit pas et qu'elle disparait après qu'un de se collègues soit retrouvée mort, alors qu'elle se trouvait chez lui, l'histoire devient encore plus complexe. En parallèle, l'équipe de police qui est la sienne doit enquêter sur une série de meurtres. Un sniper a en effet abattu six victimes en plein Paris. Même si un groupe terroriste islamiste a revendiqué l'attentat, certains policiers doutent. Un journaliste est lui aussi surpris : il est notamment décontenancé par la mort d'un riche industriel. Lors de son enquête, il rencontre sa veuve, une grande actrice et une relation amoureuse se noue. Mais, malgré tout, il continue à enquêter car des indices laissent à penser que seule une victime était visée et que les autres n'étaient qu'un écran de fumée.

Même si les enquêtes vont se recouper - car les protagonistes sont les mêmes -, elles ne se toucheront pas car elles visent des éléments éloignés. L'histoire d'Esperanza permet même de créer un suspense dans la mesure où Mathieu Lecerf intercale dans l'enlèvement de la fille le récit de l'enlèvement et des sévices de la mère. Si la résolution de cette partie est permise par un deus ex machina, ficelle du roman populaire, l'autre enquête raconte comment un assassinat cynique est masqué par des victimes collatérales en une version meurtrière de l'arbre qui cache la forêt. Le tout est donc de facture classique, autant stylistiquement que dans son déroulé et dans la caractérisation de ses personnages, mais est construit avec soin et de manière efficace. Deuxième volet d'une trilogie, les pages finales relancent l'histoire quasiment absente de ce livre d'un tueur en série nommé Urizen (qui sera sans nul doute au cœur de la prochaine intrigue). Au royaume des cris est un page-turner rapide et nerveux, ne laissant que peu de repos au lecteur, et qui propose une lecture agréable.

Citation

Ils s'agrippèrent tous les deux avec une rare intensité et se secouèrent mutuellement devant la table basse, avant qu'Esperenza ne se libère, hystérique de fureur, et ne lui matraque la poitrine et le visage avec les poings, comme une forcenée, tandis qu'il ne cessait de se protéger et de parer ses coups en évitant de la blesser.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 25 mars 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page