Comme ils respirent

Plus d'un millier d'ouvrages ont été publiés à ce jour. Enquêteurs, scientifiques, muckrackers et assassination buffs ont vérifié, analysé, critiqué, recomposé. On a tout étudié : les lieux, les témoignages, la balistique. Des affabulateurs, des imposteurs se sont aussi fait connaître par poignées. Un demi-siècle est passé, presque tous les témoins sont décédés et le mystère demeure.
Marc Bonvalet - JFK : le dossier de l'assassinat
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 28 novembre

Contenu

Roman - Thriller

Comme ils respirent

Psychologique - Énigme - Assassinat MAJ mercredi 30 mars 2022

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Béatrice Nicodème
Villefranche-de-Lauragais : Le 38, mars 2022
242 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-37453-924-9
Coll. "Les Reines du crime"

Poker menteur

Serveuse de brasserie, Alex se rapproche peu à peu d'un client en particulier, Stéphane Bounine, qui semble avoir tout pour lui, du style à la réussite. Ils en viennent à commencer à se voir en dehors de son travail à elle. Heureusement que Bounine aime beaucoup parler de lui, de sa réussite et faire pleurer sur son thème de prédilection, sa femme décédée, dit-il. Tant mieux, car sinon il remarquerait que leur rencontre n'a rien de fortuit : Alex l'a ciblé et dissimule elle-même pas mal de choses. Un jeu de mensonge qui cache quelque chose de bien plus grave : d'abord l'assassinat non résolu avec une grande violence de Léo, un adolescent sans problèmes retrouvé poignardé au Bois de Boulogne. Ensuite, il y a aussi la complice d'Alex qui a vu sa sœur périr dans un incendie du côté de Dijon. Ce pourrait-il que Stéphane Bounine soit responsable de ces morts, et peut-être d'autres encore ? Patiemment, pas à pas, Alex va reconstituer la vérité, quitte à se mettre en danger...

Depuis quelques années, Béatrice Nicodème semblait se concentrer surtout sur ses nombreux romans jeunesse. Elle nous revient au polar "adulte" (gros les guillemets, tant la différence tend de plus en plus à s'estomper) avec ce titre paru chez un de ces "petits" éditeurs (par la taille et l'absence dans les têtes de gondole) comme on les aime à k-libre. Un roman au goût presque rétro avec un sujet qui aurait bien plu au grand Hitch... Il vaut mieux être averti, pour en profiter pleinement, qu'il ne faut pas s'attendre aux grandes orgues et aux rebondissements fracassants :: à la façon d'un "Columbo" ou certains romans de Ruth Rendell, l'importance tient moins dans le fait de savoir qui a commis les crimes que comment et, surtout, comment le confondre. Une véritable dissection minutieuse d'une série de faits qui, si l'on y réfléchit, revient aux sources même du genre, comme un récit dit "de détection" modernisé avec des personnages résolument actuels. On regrettera juste le portrait un peu chargé du coupable avec toutes les notations à la mode. Mais en tout cas, ce retour aux sources ne manque pas d'attrait...

Citation

Il n'est plus l'étudiant brouillon qu'elle a connu. Il a les cheveux courts et étonnamment brillants, ses jeans tombent bien, il porte un blazer faussement décontracté sur une chemise à col ouvert, et il a même sorti le manteau et les derbies. Il devrait pourtant se rappeler que, si elle n'aime pas les hommes négligés, elle trouve puéril de suivre la mode à la lettre.

Rédacteur: Thomas Bauduret mercredi 30 mars 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page