Le Trou

L'assassin qui emploie le poison ne touche pas. Son acte se passe quasiment sans lui.
Yves Hughes - Fausse note
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Vestibule des lâches
Dans le final du Vestibule des lâches, on apprend que l'un des personnages a découvert une fresque pr...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 mai

Contenu

Roman - Policier

Le Trou

Psychologique - Disparition - Procédure MAJ mercredi 30 mars 2022

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,8 €

Yrsa Sigurdardóttir
Gatið - 2017
Traduit de l'islandais par Catherine Mercy, Véronique Mercy
Arles : Actes Sud, mars 2022
334 p. ; 24 x 15 cm
ISBN 978-2-330-16285-6
Coll. "Actes Noirs"

Tout se paye au prix fort

La journée commence bien mal pour l'équipe de policiers dirigée par l'inspecteur Huldar. Un homme vient d'être retrouvé pendu à une poutre placée entre deux rochers juste au-dessus de la résidence du premier ministre, alors que ce dernier attend la visite d'un important dignitaire chinois. Au risque de détruire les preuves, il faut dépendre la victime. Disposant de maigres indices, les policiers découvrent alors l'identité de la victime, mais lorsqu'ils se rendent chez lui, ils s'aperçoivent que Freyja, une psychologue pour enfants, les a devancés. Elle a été prévenue par un appel anonyme qu'un enfant se trouvait dans l'appartement du défunt. Pourquoi ? Y a-t-il un rapport avec l'assassinat ? Qui est cet enfant qui ne connait que son prénom et des surnoms pour ses parents ? Et où sont-ils ? En tout cas, le concierge de l'immeuble et les caméras de surveillance n'apportent aucun élément nouveau. De plus, Huldar est interpelé par des morts mystérieuses (noyades suspectes, suicides déguisés) qui ont eu lieu à proximité de l'endroit où le pendu a été découvert. Huldar et son équipe commencent à enquêter sur la personnalité du mort, un riche homme d'affaires. Ses quelques amis sont surpris par sa mort, mais les policiers ont le sentiment que derrière leurs réponses se cachent des secrets qui les lient. Pendant ce temps, Freyja essaie de percer le secret de l'identité du jeune garçon, tout en découvrant qu'il a peut-être été le témoin d'actes sanglants. Du coup, elle songe que sa mère est peut-être une femme battue. Il existe des traces de plaintes qui pourraient les aider à comprendre, d'autant plus que le garçon a parlé d'un passage aux urgences et qu'il est étrange que la mère ne se soit pas inquiétée de l'absence de son fils.

Bien entendu, les deux intrigues concoctées par Yrsa Sigurdardóttir vont se recouper, et d'une manière assez intelligente (qui permettra des rebondissements finaux assez intéressants). Le mélange entre éléments de la vie privée, dont celui de Freyja, la psychologue, et de ses travaux avec l'enfant, et l'énigme policière sont bien menés. La disparition de la mère enceinte crée également un suspense et une tension qui rehausse l'ensemble, permettant de faire d'un roman un bon roman classique et routinier, ce qu'il est fondamentalement, mais en lui apportant des ingrédients qui lui donnent un petit quelque chose supplémentaire, qui pimente l'histoire et qui pousse le lecteur à ne pas le lâcher. Yrsa Sigurdardóttir maîtrise et son sujet et son intrigue. Le Trou un récit classique bien construit avec son lot de petits détails qui le démarquent des autres romans du même genre.

Citation

Une nouvelle bourrade le prit de court. La dernière. En plein dans les lombes, Helga perdit pied. Il plana un court instant avant d'être brutalement immobilisé par la corde. Finalement, il n'avait pas réussi à s'immobiliser. Ce n'était pas un rêve.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 30 mars 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page