Chambres froides

Les criminels incarnent l'homo economicus dans toute sa férocité et ils le savent.
Diego Gambetta - La Pègre déchiffrée : signes et stratégies de la communication criminelle
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tokyo revisitée
1949. Tokyo est occupée par l'armée américaine à la suite de la défaite du Japon. Dans cette métropol...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 12 août

Contenu

Roman - Policier

Chambres froides

Mafia - Corruption - Trafic MAJ lundi 11 avril 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 9,1 €

Philip Kerr
Dead Meat - 1993
Traduit de l'anglais (Écosse) par Laurence Kiéfé
Paris : Le Masque, mars 2022
370 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-7024-4976-9
Coll. "Le Masque poche"

Viande Rouge

Policier en charge du crime organisé à Saint-Pétersbourg, le colonel Grouchko reçoit la visite de son homologue moscovite, envoyé officiellement pour apprendre des méthodes qui permettront à son service d'obtenir d'aussi bons résultats que ceux d'ici. Pourtant, le meurtre d'un journaliste va révéler les multiples trafics et combines de truands géorgiens, russes ou ukrainiens, dans un pays où on manque de tout et où règne la corruption dans ces premières années depuis la fin de l'Union Soviétique.

Si Philip Kerr, disparu en 2018, est principalement connu pour sa série des "Bernie Gunther" située dans l'Allemagne nazie, il a également signé une grosse douzaine de romans indépendants, explorant d'autres temps et d'autres lieux. Chambres froides, écrit en 1993, peu après l'effondrement de l'Union Soviétique, se penche sur les années Eltsine, sur ce moment où la Russie, prise entre son désir de modernité et ses pratiques héritées de l'ère communiste, se prenait de plein fouet les conséquences d'une économie de marché auxquelles elle n'était pas préparée. Manquant de tout, y compris du plus élémentaire, les Russes tentaient alors juste de s'en sortir, par tous les moyens, y compris par des pratiques illégales, faisant le jeu de toutes les mafias locales. Avec un humour souvent décapant, Philip Kerr éclaire ce monde aux contours flous, où Grouchko, flic incorruptible, se heurte aussi bien aux reliques du passé qu'aux prémices d'un avenir pas si rose. Lucides, ses personnages sont sans illusions sur leurs pays qui se délite autour d'eux. Mais que faire ? Réciter de la poésie ? Distiller de la vodka artisanale ? Trafiquer des aliments ? À sa première publication anglaise, Chambres froides était encore d'une actualité brûlante. Aujourd'hui, il pourrait faire figure de document historique, si la Russie, engagée sur une voie impérialiste et autoritaire qui rappelle les pires moments du stalinisme, n'était pas en train de l'éclairer d'un jour prophétique. Les racines du mal actuel sont là, dans cet effondrement des valeurs d'une société sombrant dans un chaos mercantile, dans cette analyse brillamment dissimulée sous les atours d'un polar alerte et malin.

Citation

Quand il s'agit de croire à l'impossible, nous sommes un peuple des plus crédules. Peut-être n'est ce pas tellement surprenant. Après tout, nous nous sommes entraînés pendant soixante-dix ans

Rédacteur: Jean-François Micard lundi 11 avril 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page