Faux témoin

Je me suis rendu ensuite à l'angle de la via Mario Fani et de la via Stresa. Là où Aldo Moro avait été enlevé. Le coin était tranquille, occupé par un kiosque à fleurs cerné de petits immeuble de trois étages, bordés d'arbres.
Maurice Attia - Le Rouge et le brun
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Vestibule des lâches
Dans le final du Vestibule des lâches, on apprend que l'un des personnages a découvert une fresque pr...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 mai

Contenu

Roman - Thriller

Faux témoin

Tueur en série - Chantage - Prétoire MAJ mercredi 13 avril 2022

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20,9 €

Karin Slaughter
False Witness - 2020
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Maxime Shelledy, Souad Degachi
Paris : HarperCollins France, avril 2022
626 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 979-10-339-1154-8
Coll. "HarperCollins Noir"

Retour de boomerang

Leigh et Callie sont deux sœurs. Leigh a été abordée par un prédateur sexuel et a mis les choses au point. Du coup, elle a pu rester un peu pour s'occuper du fils de ce dernier. Quand sa sœur l'a remplacée comme baby-sitter, Leigh n'a pas fait attention, et Callie s'est trouvée sous l'emprise du pédophile. Leigh s'est rendu compte que, non seulement, il couchait avec Callie, mais la filmait et revendait les cassettes à des amis de la même petite ville. À bout, elle l'a blessé et a appelé à l'aide sa sœur. Les deux filles ont donc achevé l'homme, l'ont découpé en morceaux et ont fait disparaitre le corps. Leigh a fait preuve de résilience et est devenue avocate, Callie s'enfonçant dans les drogues... Là-dessus, des années ont passé. Atlanta. 2021. Leigh a dû arrêter son activité d'avocate indépendante, suite aux ravages du COVID et a intégré un grand cabinet. C'est alors que son chef lui demande de prendre en charge la défense d'un homme, Andrew, accusé de crimes sexuels : il aurait mis des drogues dans les boissons de ses victimes, les aurait suivies puis violées. Lorsqu'elle arrive pour discuter avec son nouveau client, Leigh a la surprise de voir que ce dernier est accompagné d'un détective privé qui a enquêté pour lui sur les "victimes", et surtout que le dit Andrew n'est autre que le fiston dont elle s'occupait des années plus tôt ! À mots couverts, ce dernier semble lui dire qu'il sait tout de la disparation de son père et qu'elle doit l'aider. De plus, il a retrouvé, par l'entremise de son détective, Callie et serait capable de l'attaquer... En commençant son travail, Leigh se rend compte que son client n'en est sans doute pas à son coup d'essai, qu'il pourrait bien avoir d'autres victimes derrière lui, et que ses fantasmes deviennent de plus en plus violents à chacune de ses attaques. Mais comment faire pour le coincer et le faire condamner sans risquer de mettre en péril son travail et surtout la vie de Callie ? D'autant que le prédateur semble dire qu'il a des preuves de la mort de son père, de l'implication des deux sœurs et surtout qu'il sait beaucoup de choses sur la fille de Leigh qu'il pourrait kidnapper et tuer.

Karin Slaughter signe depuis quelques années des best-sellers, et nul doute qu'elle sait construire un suspense, détourner le regard du lecteur pour apporter des rebondissements crédibles qui relancent son intrigue quand elle semble devenir un peu molle. C'est encore le cas avec ce roman, centré sur le parcours des deux sœurs, sur leur volonté de s'en sortir (avec en prime un portrait fort de leur mère), qui dresse des personnages sensibles de femme (particulièrement celui de la droguée, plus attachante que les premiers détails de l'intrigue pourraient le laisser penser). Face à elles, se dressent, en contre-jour saisissant, la silhouette d'un tueur froid et de son adjoint, détective très particulier. Autour d'eux, la fille et le mari divorcé de Leigh, la mère des deux sœurs, la mère du violeur en série et d'autres victimes sont brossés en quelques lignes mais deviennent plus de simples silhouettes. Si l'intrigue et le traitement sont de format classique, le sens de la mise en scène, le soin apporté aux situations et aux personnages, font de Faux témoin un roman intéressant et un page-turner qui est une bonne alternative à des journées déprimantes comme celles que nous vivons depuis quelque temps.

Citation

Elle aurait pu passer les minutes ou les heures suivantes à tenter de trouver une meilleure solution, plus sournoise, mais elle n'avait jamais été du genre à trop anticiper l'avenir, sans oublier que les broches et les tiges qu'elle avait dans la nuque l'empêchaient de regarder en arrière. Tout ce qu'elle avait pour elle, c'était une détermination inébranlable à mettre un terme à tout cela.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 11 avril 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page