Rivage obscur

Les deux conseillers en clientèle se réfugient dans un mutisme prudent. Les fossoyeurs se figent en appui sur leurs pelles. Fred a l'air perdu. Comme si la mort de son paternel venait à l'instant de le percuter de plein fouet dans sa douloureuse réalité. Rien n'est plus bruyant que le froissement d'ailes d'un ange qui passe au-dessus d'un cimetière.
Éric Cervos - Ad vernam aeternam
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 27 septembre

Contenu

Roman - Policier

Rivage obscur

Social - Drogue - Insulaire MAJ mardi 12 avril 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Patrice Guirao
Paris : Robert Laffont, avril 2022
358 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-221-25159-1
Coll. "La Bête noire"

Derrière la carte postale

Nous retrouvons dans ce volume Lilith et Maema, deux journalistes qui vivent à Tahiti. Au début de cette nouvelle intrigue de Patrice Guirao, elles voient arriver un jeune garçon, taché de sang, et se promenant avec un cutter. Est-il victime ou coupable de quelque chose ? En tout cas ses propos restent vagues, tant il a l'air perdu. Toujours est-il qu'il a croisé des morts. Alors que les deux journalistes appellent les gendarmes, l'enfant s'enfuit. Munies de maigres indications, Lilith et Maema partent à sa recherche. Quel rapport entre le garçon et les cadavres qui seront retrouvés ? Et quel lien y a-t-il avec le meurtre d'une assistante sociale ? Tout porte à croire que le garçon vit avec une grand-mère lépreuse qui le bat comme plâtre. Mais où est donc passé le reste de sa famille ?Pendant ce temps, les gendarmes enquêtent sur ces morts même s'ils sont en même temps très engagés dans la lutte contre les trafics de drogue, qui s'envolent sur l'île. Un drogué d'ailleurs aurait été vu à quelques mètres de l'un des lieux de crime. Y aurait-il un rapport ?

Nous allons suivre en parallèle les deux façons d'enquêter, qui sont axées principalement sur les pérégrinations des deux journalistes. En même temps, nous suivons leurs vies et leurs rencontres. Des rencontres qui permettent surtout de présenter la société tahitienne dans sa complexité : Métropolitains venus vivre là, locaux qui tentent de vivre dans le respect de leurs traditions, gens déclassés qui ont sombré dans la misère, la drogue ou les maladies (et qui sont rejetés dans des taudis). On voit aussi une description des tensions de cette société qui se cristallise notamment autour des discussions sur les essais nucléaires qui ont laissé des retombées toxiques irrémédiables pour la santé des îliens et de leur environnement. Avec ce troisième volet des aventures de ses deux héroïnes, Patrice Guirao continue de nous présenter une société particulière, une partie de la France que nous regardons souvent uniquement sous l'angle exotique. Justement, derrière cet aspect carte postale, l'auteur présente aussi les envers du décor avec une population colonisée, déchue, qui se drogue pour oublier son statut et sa pauvreté. À travers la lèpre, et les guérisons possibles, à travers les personnages d'enfants ou de déclassés, c'est aussi une façon de montrer des solutions envisageables, des aspects plus optimistes. Rivage obscur porte un éclairage sur tous les aspects de la situation tahitienne.

Citation

La vieille cahute ressemble à un chancre qui aurait poussé sur les racines à auvent, des murs, un toit, mais tout semble y être provisoire depuis l'éternité. Usé provisoirement. Provisoirement en lambeaux.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 12 avril 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page