Mycélium

Je n'avais aucune raison de lui en vouloir, mais d'un autre côté, il est vrai que comme il était si bien disposé à recevoir un coup, je n'ai pas pu m'en empêcher.
Viktor Arnar Ingólfsson - L'Énigme de Flatey
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Vestibule des lâches
Dans le final du Vestibule des lâches, on apprend que l'un des personnages a découvert une fresque pr...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 mai

Contenu

Roman - Policier

Mycélium

Politique - Drogue - Urbain MAJ jeudi 28 avril 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Fabrice Jambois
Paris : Les Arènes, avril 2022
428 p. ; 22 x 16 cm
ISBN 979-10-375-0593-4
Coll. "Equinox"

Nouvelle race

À Paris, porte de la Chapelle, les migrants tournent en rond et sont l'objet de prédations par des gens peu scrupuleux. Aux marchands ignobles vient de s'ajouter un nouveau fléau car des scientifiques en profitent pour tester de nouveaux médicaments ou traitements. Et le dernier qui s'est livré à ces actions a inoculé un produit très dangereux. Des migrants meurent, d'autres survivent, mais sont dotés d'une force extraordinaire, de pouvoirs étranges et peuvent répandre le virus. Même si les survivants sont peu nombreux, il faut les retrouver avant qu'ils ne contaminent d'autres personnes. En revanche, la police a obtenu des éléments différents et, notamment, la présence d'un militant d'extrême droite assis à proximité du camp de réfugiés où sont mortes les premières victimes. Du coup, c'est le groupe les Vicaires, dirigé par un scientifique qui crée des analogies entre les migrants et certaines activités biologiques des plantes, Stéphane Zenner, qui est dans le collimateur de Ravard, enquêteur de la section antiterroriste chargé justement de l'enquête. Alors que la police parvient à mettre la main sur les membres du groupuscule, mais que la plupart nient totalement être impliqués dans cette affaire, un migrant contaminé rôde dans les couloirs du métro et répand le virus...

Le récit de Fabrice Jambois oscille donc entre une enquête policière qui se trompe de cible mais permet de découvrir un groupuscule d'extrême droite et son fonctionnement, son idéologie basée sur une comparaison entre la vie organique des plantes et son application à la destinée humaine, et un récit de poursuite pour essayer de trouver et de mettre à l'écart un homme porteur d'un virus qui développe ses forces et sa capacité à manipuler les cerveaux. C'est là l'occasion de parler des drogues et des tentatives pharmaceutiques pour gérer de nouvelles formules à un moindre coût et sans passer par les fourches caudines des contrôles étatiques. Très rythmé, ce premier roman déplace son regard constamment par les différents protagonistes afin de construire une intrigue solide et nerveuse, qui emporte la conviction du lecteur.

Citation

Tu es en train de crever comme une bête dans cette ruelle minable et tu te dis que ce n'est pas vrai. Non, ce comble de la désolation, ce malaise sans fond, ce n'est pas vrai. Tu te débats dans un mauvais rêve.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 28 avril 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page