Suspendue

On grimpe tout là-haut au sommet sans s'en rendre compte, on décolle, on s'envole, et puis après il y a la chute.
Marcus Malte - Intérieur nord
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Vestibule des lâches
Dans le final du Vestibule des lâches, on apprend que l'un des personnages a découvert une fresque pr...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 mai

Contenu

Roman - Thriller

Suspendue

Ethnologique - Scientifique - Rural MAJ jeudi 28 avril 2022

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Carolyn Jourdan
Out On A Limb - 2013
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Valérie Révolu
Namur : Diagonale, avril 2022
272 p. ; 20 x 12 cm
ISBN 978-2-930947-07-5

Des ours et des hommes

Phoebe est une infirmière qui, après des déboires dans les grandes villes, et pour aider les gens qu'elle aime bien, décide de revenir exercer son métier dans ses montagnes natales, les Great Smoky Moutains. La vie est calme, le travail agréable, les paysages magnifiques et elle croise de temps en temps Henry, un ranger qui aurait pu être son amoureux d'enfance. Passionné par son travail qui consiste à réguler la population de sangliers, à surveiller des ours que les touristes jugent trop souvent débonnaires mais qui sont des montagnes de muscles parfois intéressés par la viande humaine, et à gérer le parc naturel, Henry ne s'est pas trop intéressé aux femmes, mais avec Phoebe, ça pourrait bien changer. Un jour, cependant, c'est la découverte d'un sac à dos qui provoque des discussions : à qui peut bien appartenir ce sac ? Où est son propriétaire ? A-t-il disparu dans le parc et surtout est-il en danger ? Les premières recherches font penser qu'il pourrait s'agir d'Ivy, une scientifique qui travaille sur des myxomycètes, des "plantes" locales (plante est entre guillemets, car ces choses sont une bizarrerie de la nature et l'on ne sait exactement à quelle famille naturelle elles appartiennent exactement) capables de devenir les médicaments de demain. Alors qu'elle se trouvait dans un arbre, à la recherche d'un nouveau membre de la famille dont elle est spécialiste, quelqu'un lui a tiré dessus avec une arbalète. Elle est juste sonnée et réussit à se cacher, coincée dans son arbre, à haute altitude. Le tueur pense qu'elle aura du mal à passer la nuit vivante et part. Mais c'est compter sans Phoebe, son ami, Léon, un homme un peu sauvage qui vit dans le coin, et le ranger qui entend sauver la jeune femme.

Le roman de Carolyn Jourdan oscille entre une enquête classique, qui est aussi une manière de décrire la région, ses habitants, ses coutumes et des règles de vie, et une course contre la montre pour retrouver une femme dont on ne sait exactement si elle est vivante ou non. C'est aussi l'occasion de développements, courts et instructifs, sur la faune et la flore locale, sur les ours qui provoquent des embouteillages car les touristes s'arrêtent n'importe comment pour les prendre en photo. L'enquête est une façon d'introduire une histoire, de dresser des portraits de gens, de développer une description des paysages et des activités. Même si l'énigme sera résolue et que tout rentrera dans l'ordre, l'essentiel est surtout dans cette évocation de la nature d'une région particulière, bien connue par l'auteure. C'est cet aspect qui retiendra l'attention plus que la complexité de l'énigme. En ces temps anxiogènes, c'est aussi une bonne occasion de prendre un grand bol d'air frais, avec une auteure qui raconte de manière légère et amusée son histoire.

Citation

Je traverse la montagne en courant, je grimpe quarante-cinq mètres avec une corde, tout ça pour voler au secours d'une femme que je ne connais même pas. Et je la porte pour descendre cette putain de montagne tout seul. C'est du putain de romantisme, si tu veux mon avis.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 28 avril 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page