Ernetti et le voyage interdit

Certains ont été jusqu'à affirmer qu'il avait plus de pouvoir que le pape lui-même, et que celui qui loge au Vatican, dans le palais apostolique, a intérêt à prêter allégeance au maître de la Curie généralice, située via dei Penitenzieri, quelques pâtés de maisons plus loin, s'il veut pouvoir jouir d'un pontificat calme et sans histoires.
Luis Miguel Rocha - Le Mensonge sacré
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Vestibule des lâches
Dans le final du Vestibule des lâches, on apprend que l'un des personnages a découvert une fresque pr...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 mai

Contenu

Roman - Thriller

Ernetti et le voyage interdit

Religieux - Scientifique - Uchronie MAJ dimanche 01 mai 2022

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,9 €

Roland Portiche
Paris : Albin Michel, mars 2022
362 p. ; 23 x 16 cm
ISBN 978-2-226-46473-6
Coll. "Thrillers"

Retour au début des temps

Au début des années 1980, les astronomes américains reçoivent un message étrange venant d'une source extraterrestre. Ce n'est pas un appel au secours ni même une menace d'invasion, mais ce message s'adresse uniquement à une personne : le père Ernetti, lui demandant sans plus ample information à faire attention. Les Américains décident alors de prévenir le Pape. Le père Ernetti est perplexe car pour comprendre le sens de ce message, il lui "suffirait" de remonter le temps jusqu'à l'origine de l'univers, et ce afin d'en connaître son expéditeur. Il se trouve qu'il en est capable car il est le dépositaire d'une machine permettant de voir le passé. Machine qui se trouve au Vatican et qui a été inventée par un prêtre il y a des siècles. Malgré quelques blocages temporels, c'est un engin qui fonctionne. Le père Ernetti l'a utilisée au cours de deux aventures précédentes narrées dans deux roman avec Natacha, une jeune espionne israélienne. En s'appuyant sur les connaissances de Stephen Hawking, mis dans la confidence, et surtout de son assistant, Alfonso Varela, un Nicaraguayen, qui peuvent tous deux débloquer et améliorer la machine grâce à leurs connaissances mathématiques, Ernetti parvient à faire fonctionner la machine jusqu'aux aubes de la vie. Mais, comme dans le même temps nous sommes aux débuts de la révolution sandiniste, certains exaltés du pays veulent utiliser Alfonso pour s'approcher du pape Jean-Paul II et l'enlever. Pour ce faire, ils menacent la femme d'Alfonso. Pendant ce temps, Ernetti et ses deux compagnons remontent le temps petit à petit. Arrivés au "bout" du chemin, la machine se dérègle et ils reviennent dans un univers différent : Alfonso a réussi à faire enlever le Pape qui meurt lors d'un assaut policier. Il ne reste alors à Ernetti qu'une seule solution : remonter une nouvelle fois dans le temps et essayer de trouver la branche temporelle créée lors de la naissance de l'univers qui fera revenir leur monde normal...

S'appuyant donc sur un côté thriller international (la lutte du Nicaragua révolutionnaire pour essayer de contrer l'embargo américain), le récit joue sur un aspect scientifique (une machine à remonter visuellement dans le temps) et un aspect uchronique (les transformations du passé provoquent des transformations du présent, avec des éléments impressionnants : voir le Big Bang empêche certaines comètes de toucher la Terre et donc de provoquer la naissance de la Lune, ce qui empêche, par contrecoup, les saisons) avec des versions amusantes comme une croisade européenne contre Israël pour conquérir Jérusalem sous l'autorité de Jean-Paul II). C'est ce mélange des genres, servi par une écriture simple, classique, rendant clairs les éléments plus science-fictifs qui pourra intéresser le lecteur curieux, même si l'aspect policier ou thriller n'est pas le plus important de ce livre de Roland Portiche.

Citation

À sa naissance, lors du Big Bang, l'univers était un point infinitésimal. Il obéissait donc aux lois de la physique de l'infiniment petit, la physique quantique. Pour cette physique, vous le savez, une particule ne devient réelle que sous le regard d'un observateur. Avant l'observation, elle n'est qu'un fantôme immatériel, une nébulosité insaisissable.

Rédacteur: Laurent Greusard dimanche 01 mai 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page