Hot spot

Le visage du brigadier blanchit encore un peu plus pour prendre une teinte cadavérique. Revel l'ignora et contourna le bâtiment sur la droite.
Alexandra Coin & Éric Kwapinski - Kiaï
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 29 novembre

Contenu

Roman - Noir

Hot spot

Psychologique - Braquage/Cambriolage - Chantage MAJ mercredi 18 mai 2022

Note accordée au livre: 5 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 8,4 €

Charles Williams
The Hot Spot - 1953
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Laura Derajinski
Paris : Gallmeister, janvier 2019
224 p. ; 18 x 12 cm
ISBN 978-2-35178-595-9
Coll. "Totem", 116

Errances vagabondes

Madox débarque dans une petite ville paumée du Texas, non loin de Houston, et accroche un boulot de vendeur de voitures chez Harshaw, un concessionnaire d'occasions. Les plaisirs ne sont pas nombreux en ville. Il y a bien sûr un cinéma et sa double séance du samedi soir. Et puis des bars. Mais il y a aussi la banque avec son caissier sexagénaire. Alors Madox se met à cogiter. Mais Madox est également un homme à femmes et, des femmes, il va en croiser deux. Lui, le trentenaire aguerri, se prend d'affection pour Gloria Harper, vingt et un ans, qui travaille dans la même entreprise que lui à la comptabilité. Une jeune femme qui semble avoir quelques soucis avec un dénommé Sutton, sorte de montagnard. Enfin, un homme des bois. Dans le même temps, Dolores Harshaw, femme de son patron, lui fait du rentre-dedans, et il accepte de céder à la facilité et aux ennuis. La vie sentimentale de Madox devient compliquée, mais cela ne l'empêche pas de mettre au point un plan très minutieux pour braquer la banque sans coup férir. Seulement, il comptait sur la présence en ville d'un shérif rustaud, et il va tomber sur un retors de première. À partir du braquage, point de non retour, un engrenage va se mettre en branle. Un engrenage autant impitoyable qu'implacable.

Ce qui est plus particulièrement intéressant dans ce très bon roman de Charles Williams, ce sont bien les interactions entre des personnages aux motivations différentes. Sutton est un maître chanteur qui ne saura pas se contenter de ce qu'il a obtenu, et qui va tirer sur la corde jusqu'à épuisement. Dolores est l'archétype de la femme venimeuse et vénéneuse. Une femme qui ne s'épanouit pas et qui tombe sous le charme d'un homme qui l'utilise mais ne l'aime pas. Cet homme, Madox, a bien compris dès le début qu'il ne devait pas s'en approcher, mais il est comme un insecte attiré par une ampoule lumineuse dans la nuit obscure. Quand il réfléchit avec sa tête, il va vers Gloria. Quand il réfléchit avec son sexe, il se retourne vers Dolores et roule et s'emmêle avec elle dans les coupeaux de bois d'une scierie désaffectée. Gloria est une femme victime amenée à être toujours blessée. Elle pourrait sonner la rédemption de Madox, mais la fatalité va repousser cette chance. On pourrait se demander si Madox la mérite d'ailleurs. Il s'échine dès le début en ce sens, mais à mesure que la situation se complexifie, on comprend qu'il va échouer. Plus que les situations dramatiques qui s'opèrent devant nous, c'est la tension à la fois psychologique et physique qui sous-tend un récit implacable, direct et singulier. Hot Spot, c'est la lente descente aux enfers d'un homme qui croyait maîtriser son destin et qui a commis le pire des pêchés, l'orgueil. C'est aussi un monstre qui se cache derrière des oripeaux moralistes et qui croise la route d'un monstre qui se révèlera au final plus intelligent et diabolique que lui.

Citation

J'ai perdu la tête, l'espace d'une minute. J'ai couru jusqu'à la porte d'entrée et j'ai bondi sur le porche, sentant la pluie s'abattre sur moi, puis j'ai été avalé par un monde où il n'y avait rien d'autre que l'obscurité, l'eau, et cette tonalité interminable. Un son qui se riait de moi. Qui m'accusait. Qui me montrait du doigt.

Rédacteur: Julien Védrenne mercredi 18 mai 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page