Effractions

Jésus a chassé les marchands du temple, non ? Pouvais-je faire moins si j'en avais le pouvoir quand on me l'a confié 
Norman Spinrad - Police du peuple
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 03 décembre

Contenu

Nouvelle - Noir

Effractions

Social - Artistique - Escroquerie MAJ lundi 30 mai 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Pierre Péju
Paris : Gallimard, mai 2022
300 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-07-283769-2
Coll. "Blanche"

Faire un pas de côté

Les amateurs de littérature fantastique connaissent peut-être Pierre Péju qui a par le passé offert des recueils et des essais autour de la littérature de ce genre, principalement centrés sur les écrivains romantiques allemands - il a notamment consacré une biographie intelligente sur E.T.A. Hoffmann. Ce sens de l'à-côté, du décalage, du petit pas qui fait que le monde devient flou, Pierre Péju le connait bien. C'est ce regard particulier que l'on retrouvera dans ces trois récits qui touchent au genre policier, en y apportant une touche particulière, un côté fantastique léger bienvenu et rafraichissant, servie par une écriture classique et stylisée.

Dans "Effractions", tout commence comme un fait divers banal. Après un hold-up foireux, les jeunes voyous s'enfuient, poursuivis par la police. L'un d'entre eux, blessé, parvient à se réfugier sur une île, un espace hors du temps, où vit une artiste plus âgée qui le soigne et entame avec lui une relation étrange. Peu à peu, le voleur se découvre une âme d'artiste, ce qui complique ses relations avec la femme car un ami, collectionneur qui passe, semble trouver plus d'intérêt aux œuvres du nouvel arrivé, pensant que son amie se renouvelle de bien belle manière. Avec "Usurpation", c'est un autre thème du fantastique qui est abordé. Un écrivain qui se rend à un congrès en Tunisie est pris pour un autre personnage et il accepte ce changement d'identité. Mais il découvre rapidement que son double est venu là pour aider les services secrets français et tunisiens à coincer une opposante qui possède des secrets d'État. Il découvre aussi que son double a pris sa place comme écrivain au colloque. Comment se sortira-t-il de cette situation dans la moiteur du pays ? Enfin, avec "Péremption", troisième volet, c'est un autre thème entre fantastique et policier qui est proposé : un club de suicide s'est constitué. Les membres choisissent la date de leur mort et, en attendant, peuvent être amenés à perpétuer l'exécution d'un membre plus ancien, soit que sa date de péremption approche, soit que parce qu'il s'agit d'un lâche qui a fui la mort ou l'assassinat programmé. Un homme participe au club, liquide un autre candidat puis, vieillissant, attend la mort prévue. Mais une femme entre dans sa vie et il aimerait revenir sur le contrat.

Comme on le voit des thèmes classiques qui tournent autour du polar, mais à travers un traitement amusé, stylistiquement maîtrisé, où l'auteur insuffle ses propres lectures liées au roman fantastique. L'atmosphère qui s'en dégage rythme la vie d'un homme à trois époques importantes de sa vie - une jeunesse où l'on se cherche, une maturité routinière qui devient lourde à porter, une vieillesse qui fatigue les corps et les esprits. Plus destiné aux amateurs de littérature classique qu'aux fans de littérature policière plus trépidante, le recueil de nouvelles est aussi un pas de côté pour le lecteur qui peut en retirer des plaisirs de lecture, s'appuyant sur l'intelligence de Pierre Péju et de son regard particulier et pointu pour évoquer d'une autre façon des thèmes connus.

NdR - Le recueil comporte les trois nouvelles suivantes : "Effractions", "Usurpation" & "Péremption".

Citation

Tout autour, ce n'était pas une seule bête de fer rouillé qui se dressait, mais un véritable troupeau de créatures maléfiques. De la pure menace bien rouillée, de la cruauté en tôle, de la moquerie méchante, venue du fond des âges avec des ricanements de fonte ou de bronze.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 30 mai 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page