Mort à Béaga

Je savais que nous approchions d'un tournant. Mais je ne savais pas lequel.
Henning Mankell - Les Bottes suédoises
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 03 décembre

Contenu

Roman - Noir

Mort à Béaga

Gang - Urbain - Trafic MAJ jeudi 02 juin 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Patrick Tringale
Paris : Le Masque, juin 2022
398 p. ; 20 x 14 cm
ISBN 978-2-7024-4917-2
Coll. "Grands formats"

Mourir au soleil

Il va vous être très difficile de trouver Béaga sur une carte. Et c'est somme toute logique puisqu'il s'agit des initiales de Belo Horizonte, prononcées à la portugaise. De fait, Gabi est une Portugaise, professeure en France et elle a rencontré en Celso l'amour de sa vie. Lui est brésilien, charmant et charmeur. C'est alors qu'il décide de l'inviter à venir quelques jours avec lui dans l'endroit où il est né. Mais une nuit, alors qu'il rentre seul d'une soirée (elle est partie plus tôt, très fatiguée), il est assassiné dans une ruelle obscure et son voleur assassin est lui aussi poignardé, sans doute par un complice qui s'est emparé de tout le butin. Gabi reconnait le corps etn alors qu'elle veut le rapatrier en France, découvre qu'un oncle est apparu et a emporté le cadavre pour l'enterrer dans le caveau familial. Gabi est estomaquée car Celso lui avait toujours dit qu'il était fils unique, orphelin et sans famille. Quand, quelques jours plus tard, elle découvre que l'oncle en question a disparu de la circulation, et que des SMS menaçaient de mort Celso s'il rentrait au pays, elle essaie d'en savoir plus grâce à la police. Rafaela, chargée de loin de l'enquête, ne sait que faire surtout que son amie Leidiane, plus spécifiquement chargée de l'enquête, lui dit qu'il vaut mieux laisser tomber : comment trouver un voleur dans une ville de voleurs ? Rafaela, de son côté, enquête sur la disparition d'une jeune fille, et comprend vite que son peit ami, truand endetté, est dans le coup. Lorsqu'elle cherche à le retrouver, elle découvre qu'il est lié à un groupe de squatteurs. Ces squatteurs sont en opposition avec un troisième personnage, surnommé le Capitao, un ancien militaire, chargé des basses besognes lors de la dictature et qui à présent poursuit une riche carrière de brasseur. Mais il a une jeune fiancée qui s'avère être une ancienne grande connaissance de Celso. Et justement Gabi vient de retrouver la trace de cette amie...

Différentes intrigues vont se recouper et permettre ainsi, à travers les trajectoires des personnages, de décrire une partie de la réalité brésilienne. Anciens membres de la dictature, riches propriétaires, femmes qui essaient de s'en sortir, corruption généralisée et volonté d'un développement plus harmonieux, favelas et criminalité, tout se combine derrière les enquêtes policières pour raconter une vue en coupe d'un pays. Patrick Tringale semble s'être documenté, et il décrit avec soin une situation juste avant l'élection de Jair Bolsonaro. Construit avec soin, jouant sur des rebondissements lorsque les intrigues se recoupent, prenant gardede décrire les personnages, y compris dans leur complexité (le militaire est un psychopathe, amoureux et sachant qu'il va bientôt mourir, Gabi est amoureuse mais se pose des questions sur son homme, un autre est une petite frappe mais il veut aider sa copine...). Restituant une société, avec ses travers et ses moments de joie, à travers une intrigue noire, qui permet d'évoquer de nombreux points, Mort à Béaga est une bonne entrée en matière littéraire à la vie dangereuse de Bela Horizonte.

Citation

Si certains se laissent dominer, dociles et vite vaincus, d'autres refusent et se rebellent. Ils s'agrippent alors à leur argent et à leur téléphone portable comme si c'était leur cœur et leurs entrailles. Parfois, ils sortent même des armes. Il faut alors abandonner et fuir. Et oublier la honte.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 02 juin 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page