Le Mystère de la fresque maudite

La situation commençait à m'intriguer. Mon instinct ne me trompait jamais, j'avais comme l'impression que quelqu'un et même plusieurs personnes avançaient vers nous, à pas feutrés. Ça sentait le roussi.
Jean-Christophe Macquet - Mandoline vs Neandertal
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tokyo revisitée
1949. Tokyo est occupée par l'armée américaine à la suite de la défaite du Japon. Dans cette métropol...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 29 juin

Contenu

Roman - Policier

Le Mystère de la fresque maudite

Historique - Complot - Artistique MAJ samedi 04 juin 2022

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20,9 €

Chiara Montani
Il Mistero della pittrice ribelle - 2021
Traduit de l'italien par Joseph Antoine
Paris : Fleuve, mars 2022
366 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-265-15543-5
Coll. "Fleuve noir"

Se faire enfumer par le sfumato

Nous sommes en 1458. Quelques années plus tôt, Piero Della Francesca peignait avec Domenico Veneziano et d'autres peintres une grande fresque. Mais le nouveau directeur de l'hôpital où se dessinait la fresque a refusé qu'elle soit achevée. Piero Della Francesca a donc quitté la ville de Florence tout en jurant de ne plus y remettre les pieds. Mais, en 1458, les données changent lorsqu'il reçoit un message angoissé de Domenico. Il doit traverser l'Italie pour son mécène, et décide de faire un détour afin de voir son vieil ami. Lorsqu'il arrive, il découvre sa nièce, le belle Lavinia, qui aimerait elle aussi devenir une peintre. Elle est fiancée à une jeune juge de la ville, venant d'une grande famille et participant aux cercles du pouvoir florentin. Pour que sa nièce ait une dot, Domenico s'est endetté auprès d'un banquier local. Première surprise pour Piero Della Francesca : son ami n'a jamais envoyé de message ! Deuxième inquiétude : à peine est-il arrivé que Domenico est accusé d'avoir tué le banquier en l'empoisonnant avec des produits chimiques que ne peut posséder qu'un peintre. Comme, au même moment, un nouveau complot essaie de déstabiliser le pouvoir florentin, les portes de la ville sont fermées et Piero Della Francesca ne peut continuer son périple. La seule solution pour lui est de débusquer le vrai coupable. Mais c'est une mission difficile car a-t-on voulu tuer le banquier pour ses affaires ou juste pour faire de Domenico un coupable potentiel et un bouc émissaire ? La réalité de l'affaire se trouve-t-elle dans les complots actuels pour s'emparer du pouvoir à Florence ou d'une intrigue pour coincer Piero et son ami, papabile qui ne fait pas l'unanimité ? Ou bien encore ce meurtre prend-il ses racines dans de vieilles histoires ?

Roman à la fois historique et policier, Le Mystère de la fresque maudite emprunte aux classiques avec une intrigue basée sur des possibilités historiques que sont les luttes d'influence pour choisir un pape, le rôle et la vie agitée des peintres de la renaissance, la ville de Florence et ses complots incessants. À ce décor d'histoire, Chiara Montani ajoute une enquête policière qui permet de décrire différents éléments de l'époque - le rôle des femmes, du clergé, le poids des relations sociales et la violence des rues, la façon de peindre et d'en vivre. L'enquête policière est, elle aussi, classique avec pêle-mêle un mort, des indices des coupables potentiels, avec des aspects feuilletonesques (un crime qui remonte au passé, des enfants cachés, une société secrète, des curés qui se livrent à des orgies au fond de leur monastère, des bas-fonds où l'on risque beaucoup et où règne un parrain violent, omnipotent et invisible). Sans atteindre au chef d'œuvre que nous concocta Umberto Eco, Le Mystère de la fresque maudite est surtout une bonne description de la vie tumultueuse dans l'Italie de la Renaissance.

Citation

Comprenant à quoi servait ce dispositif, j'essayai de me dégager, mais j'étais trop solidement tenue. Quand le bourreau me lia les poignets dans le dos, et les attacha au crochet, je sentis sur mon bras le contact écœurant de sa poitrine nue, poilue.

Rédacteur: Laurent Greusard samedi 04 juin 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page