Épaulard

Que lui importe nos malheurs du moment qu'il est payé !
André De Toth - Les Massacreurs du Kansas
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 03 décembre

Contenu

Roman - Noir

Épaulard

Vengeance - Complot - Rural MAJ lundi 06 juin 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18,5 €

Thierry Brun
Paris : Jigal, juin 2022
280 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-37722-167-7
Coll. "Polar"

Quand une mission échoue

Béatrice (surnommé Épaulard) est une jeune femme chargée de la protection de VIP, en sa qualité d'agent privé de protection rapprochée. Comme dans Bodyguard, de Mick Jackson, elle a une histoire d'amour avec une chanteuse, une histoire qui a fini en queue de poisson et qui laisse pour les deux anciennes partenaires beaucoup d'insatisfaction. Mais à force de masquer ses sentiments et de pratiquer les non-dits, on sait bien que rien n'est facile. La preuve ? Béatrice continue ses missions, avec professionnalisme, et les relations avec son second, Éric, sont un peu ambigües. L'ambigüité et les non-dits, c'est aussi ce que ressent Béatrice dans sa dernière mission. Elle consiste à accompagner un homme d'affaires dans la signature de contrats avec des Africains. Même si la mission se passe bien, elle sent d'énormes tensions entre les contractants. Aussi n'est-elle pas étonnée quand l'homme d'affaires la recontacte pour une mission privée. Il s'agit juste d'accompagner sa femme et ses enfants sur un petit trajet. Et là, la mission se passe mal. Attaquée, les trois clients sont abattus et elle-même est laissée dans le coma. Lorsqu'elle s'en sort, elle rompt les liens avec son métier et va vivre dans un petit village perdu du centre de la France. Est-ce à dire que le calme et les relations vont être plus saines ? Ce n'est pas si sûr. Pôl, le curé, est assez envahissant et veut répandre le bien autour de lui. Le patron de l'auberge s'engueule avec sa femme devant les clients et des gens du voyage aux alentours semblent se faufiler dans les maisons et les églises pour y trouver ce qu'ils peuvent. Le curé et Beatrice vont même s'offrir un remake des Misérables lorsqu'ils surprennent un gitan sortir de l'église avec des chandeliers, mais le bohémien n'aura pas le même traitement que Jean Valjean. Outre ces non-dits, ces regards des villageois, Béatrice sent bien que le danger se resserre autour d'elle. Mais pourquoi ? Est-ce juste à cause des remords de sa vie précédente, de ses amours brisées, de la mission ratée, d'une volonté de vengeance d'anciens clients ou d'ennemis de clients ? De plus, les gendarmes du coin rôdent autour de cette femme attirante.

Le roman de Thierry Brun se découpe en deux parties. Dans un premier temps, on suit la mission et le travail de l'héroïne avant, dans un second temps, de suivre sa convalescence et sa vie à la campagne. Basé sur le quotidien de son métier, puis de son repos, entrecoupé de scènes violentes qui éclatent comme des orages au milieu d'un ciel plus serein, le récit est à l'image de l'intrigue : peuplé de non-dits, de chausse-trapes, d'allusions fines qui ne deviennent fortes et compréhensibles qu'au fil des pages, des chapitres et dans un final qui rebat les cartes de belle et discrète façon. Malgré les coups de poing et les coups de feu, Épaulard (rappelons que c'est le surnom donné à l'héroïne) n'est pas juste un roman violent, d'action, à la Clint Eastwood, ce qui serait déjà intéressant, mais est en même temps, un portrait sensible d'une femme à fleur de peau, vue avec soin, sans pathos. Le tout dans une intrigue maîtrisée et qui confirme tout le bien que l'on peut penser de Thierry Brun, un auteur qui confirme son statut d'écrivain de romans noirs, et même d'écrivain tout court, de livre en livre.

Citation

Épaulard a signé pour protéger. Épaulard a toujours voulu être utile. Utile. Mais, à cet instant, Béatrice pose le canon du H & K sur le front du tueur.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 06 juin 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page