L'Équarrisseur

Mets tes lunettes noires, s'il te plaît. Il y a des choses qui ne peuvent pas se dérouler devant un œil humain.
Martin Solares - Quatorze crocs
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tokyo revisitée
1949. Tokyo est occupée par l'armée américaine à la suite de la défaite du Japon. Dans cette métropol...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 29 juin

Contenu

Roman - Thriller

L'Équarrisseur

Tueur en série - Vengeance - Procédure MAJ mercredi 08 juin 2022

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,9 €

Nadine Matheson
The Jigsaw Man - 2021
Traduit de l'anglais par Michel Pagel
Paris : Le Seuil, octobre 2021
526 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-02-143445-3
Coll. "Cadre noir"

Tueur en série copycat

Anjelica Henley est une inspectrice qui a arrêté il y a quelques mois Peter Olivier surnommé L'Équarrisseur. Un tueur qui avait décidé de se venger d'anciens tortionnaires en les tuant, les découpant et en répandant les morceaux dans différents lieux de Londres. Lors de l'arrestation, le tueur l'a blessée. Depuis, elle est sur un poste moins exposé. Mais son chef (qui est aussi son amant, malgré qu'elle soit mariée) la remet sur le terrain, au grand dam du mari d'Anjelica qui préfère son poste actuel qui lui octroie des horaires plus stables. Mais si elle a retrouvé son premier poste c'est parce qu'un nouveau tueur vient de commencer sa carrière et il semble bien être un admirateur de celui qu'elle a déjà arrêté. Lui anesthésie ses proies, les découpe et jette les morceaux. La policière tente, avec difficulté, de trouver le lien entre les victimes. En parallèle, comme le meurtrier utilise des techniques qui n'ont pas été révélées lors du procès, Anjelica Henley décide de contacter en prison le premier tueur pour savoir qui aurait eu ce type d'informations. Ce dernier, manipulateur grandiose, ne supporte pas d'être copié et décide de s'évader pour redresser les torts. Pendant ce temps, le mari d'Anjelica Henley découvre les morceaux d'un corps humain sur la porte de sa maison...

Ce roman de Nadine Matheson ne concourra pas pour le prix de la plus grande originalité : un tueur en série machiavélique et qui dirige les choses depuis sa prison, des policiers coincés entre leurs pulsions, leurs envies, leurs familles et leur sens du pouvoir. Des crimes qui provoquent l'angoisse dans la population et donc la pression qui s'installe sur la hiérarchie policière avec des chefs qui sont prêts à tout. Avec ce premier roman, qui commence avec ce qui aurait pu déjà donner un livre, Nadine Matheson s'installe dans une structure connue pour en donner une variation, menée avec soin et intelligence. Les personnages sont bien décrits, le tueur est dans la lignée des Hannibal, les imitateurs sont déglingués à souhaits. Le tout se laisse lire avec intérêt, même si on s'attend au dénouement, un dénouement qui laisse présager de la suite possible. Bien mené et efficace, L'Équarrisseur est un thriller dosé avec un côté page-turner.

Citation

Il désigna le jeune homme qui se tenait figé derrière lui, un appareil photo à la main, la fermeture de sa combinaison bleue déjà remontée jusqu'au cou, ses yeux anxieux fixant tour à tour son supérieur et l'inspectrice.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 08 juin 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page