Jolies choses

C'est un lieu romantique. C'est paisible. La mer est bleue, le soleil brille. Mais vous oubliez, mademoiselle Brewster, que le mal est partout sous le soleil.
Agatha Christie - Les Vacances d'Hercule Poirot
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 03 décembre

Contenu

Roman - Thriller

Jolies choses

Social - Braquage/Cambriolage - Arnaque MAJ jeudi 09 juin 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 23 €

Janelle Brown
Pretty Things - 2020
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Clément Baude
Paris : Les Arènes, janvier 2022
610 p. ; 22 x 16 cm
ISBN 979-10-375-0570-5
Coll. "Equinox"

Dans l'ère du clinquant

Nina et sa mère ont vécu dans une ville au bord du lac Tahoe. Nina a eu une histoire d'amour avec le rejeton d'une riche famille, mais le père de ce dernier a fait capoter l'histoire, et mère et fille ont dû quitter la ville. Un peu plus tard, l'épouse de cet homme riche s'est suicidée et leur fils est entré dans une maison de soins pour familles argentées. Leur famille a été ruinée et le dernier rejeton, Vanessa, survit tant bien que mal comme influenceuse, c'est-à-dire qu'elle vend son image en présentant des produits qu'elle conseille sur son Instagram. Au cours de cette intrigue, Nina est de nouveau contactée par sa mère car elle est en train de mourir, et le seul moyen de s'en sortir serait de tester un nouveau médicament miracle qui coûte les yeux de la tête. Avec son complice, Lachlan, Nina décide de monter un coup qui devrait lui rapporter gros - elle est en effet devenue une arnaqueuse de haut vol. Vanessa, déprimée et en perte de notoriété, lâchée par un fiancé qui n'appréciait que moyennement ce besoin incessant de publicité, s'est réfugiée dans la maison familiale au bord du lac. Afin de subvenir à ses besoins, elle a décidé de louer l'ancien chalet des domestiques. Nina et Lachlan viennent y loger, attirer sa sympathie afin de pouvoir entrer dans la maison où Nina espère dévaliser le coffre-fort, car elle se souvient du code que lui avait donné son ancien petit ami. Un coffre qui devrait contenir une grosse somme, une poire pour la soif que conservait le père au cas où... Il est très facile de s'approcher de Vanessa car elle a laissé tellement de traces sur les réseaux sociaux et que l'on peut ainsi la manipuler psychologiquement...

Voici le point de départ de l'histoire concoctée par Janelle Brown. Avec ce que l'on pourrait croire être une satire des happy few et des réseaux sociaux, ou une réflexion sur les différences entre riches et pauvres, une lutte des classes à la mode américaine. Mais le récit est intelligemment emmené et chaque péripétie va le transformer vers autre chose, vers une autre facette. Aucune personne n'est ce qu'elle semble être et, derrière les arnaqueurs, il y a parfois d'autres escrocs encore plus vicieux qui montent des plans à plus long terme. Construit avec soin, le final, qui pourrait être glauque et malsain, qui pourrait laisser un goût amer, est joyeux et solaire et on en vient à trouver normal les retournements de situation et le cynisme. Janelle Brown s'ingénie à décrire une société fausse et vaine, de gens qui s'accrochent à des rêves de pacotille avec le besoin de s'en sortir des exclus du rêve américain. Tous ces éléments s'emboîtent au sein d'une intrigue, racontée de manière classique mais prenante, agencée de belle façon, où tout est logique. La conséquence ? Le lecteur est emporté et a du mal à lâcher le roman avant sa conclusion. Jolies choses porte bien son titre.

Citation

Nous nous transformons en monstres sans même nous en rendre compte. Voilà comment un beau jour vous vous réveillez, au bout de vingt-huit ans d'existence, en regardant le pistolet que vous tenez dans vos mains. Et vous vous demandez où se trouve le bouton rembobiner, celui qui saura vous ramener à la case départ, pour repartir du bon pied et voir si vous atterrissez ailleurs.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 09 juin 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page