Pat et Garrett

Tuer tous les garçons de café parisiens. Je fais tourner la démo de l'application pour flambeur. En béta-test pour le moment, elle cartonne depuis quelques jours. Une carte de Paris avec la géolocalisation des bars et une petite description de tous les serveurs.
Sébastien Dourver - Cool Killer
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tokyo revisitée
1949. Tokyo est occupée par l'armée américaine à la suite de la défaite du Japon. Dans cette métropol...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 04 juillet

Contenu

Roman - Noir

Pat et Garrett

Braquage/Cambriolage - Road Movie - Vengeance MAJ mardi 14 juin 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17,5 €

Jacques Bablon
Paris : Jigal, juin 2022
176 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-37722-164-6
Coll. "Polar"

Deux frères en colère

Pat et Garrett sont des jumeaux homozygotes qui vivent chacun de leur côté de sombres désillusions. Le premier a été mannequin de luxe avant de disparaitre progressivement des radars. Il traine son spleen sur des sites de rencontre, et a des relations avec des jeunes filles pour qui l'écologie a du sens, enfin surtout quand il est question de jeter un préservatif (toilettes ou poubelle ?). Le second s'est rêvé biathlète (ski nordique et tir à la carabine), et est aujourd'hui coach sportif pour des personnes en manque de dépenses financières et physiques. Au début du roman de Jacques Bablon, ils arrivent chacun de leur côté chez leur mère. Une mère lunaire, souvent absente, qui ne les comprend pas vraiment, qui les aime étrangement, qui de son côté s'est mise en tête de leur raconter une histoire sur un enregistreur, et qui ne sait trop comment s'y prendre. Le repas en famille est du genre anxiogène. La rivalité entre Pat et Garrett flagrante. Surtout chez Garrett. Et puis il y a Todd, qui a toujours été au côté de leur mère, qui vit dans l'ombre de son nouvel amant à elle, et qui est une figure tutélaire, paternelle, pour les jumeaux (ils ne donnent pas l'impression de savoir qu'il est leur père). C'est après ce repas que tout va s'accélérer. D'une part parce que Garrett a commis un vol dans l'appartement d'un riche octogénaire. Ensuite parce que Pat va se retrouver au milieu d'un règlement de comptes qui implique et sa mère et Todd peu après avoir découvert une arme cachée au fin fond de la cuisine. Les deux frères vont être alors obligés de s'allier pour une vengeance en même temps qu'ils vont découvrir le passé de leurs parents. Un passé violent fait de braquages. Jacques Bablon a écrit un western contemporain, et le prénom des jumeaux n'est pas gratuit. Eux partent sur le sentier de la guerre en remisant leurs griefs. Ils se rapprochent alors même qu'un élément perturbateur (Luce) va venir former le sommet d'un triangle affectif potentiellement destructeur. Luce a des yeux bleus. Elle est fille butée d'agriculteur buté. Impliquée dans l'écologie. Encore étudiante interne. Elle tombe sous le charme de Pat. Garrett, lui, en bon homme de terrain se retrouve à l'hôpital claudiquant. Les trois semblent inséparables, et pourtant ils vont se séparer avant un ultime épisode par mauvais temps dans une ferme isolée alors que deux des trois ont perdu toutes leurs illusions. Une intrigue simple, courte et efficace pour relater deux vies qui pourraient n'en former qu'une à un moment de bascule, entre agissements et périodes de bonheur écrite avec un style simple et parfois naïf. Émouvante.

Citation

Ne pas laisser de trace était une précaution élémentaire. Avant de brûler tout ce qu'ils avaient trouvé dans la valise autre que les choses de valeur, d'éparpiller les cendres, ils firent ce qu'ils purent pour que leur reste en mémoire l'emplacement des points rouges et de la petite croix qu'il y avait sur les cartes, et les gueules des mecs qu'ils allaient tenter de retrouver.

Rédacteur: Julien Védrenne mardi 14 juin 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page