Le Désosseur de Liverpool

Alicia en veut au monde entier de son impuissance, un sentiment qu'elle attribue volontiers à sa sœur. Alors quand elle fait un site internet, elle peut, sciemment, y introduire des liens susceptibles de mettre en danger les internautes qui s'y aventurent.
Françoise Guérin - Cherche jeunes filles à croquer
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 28 novembre

Contenu

Roman - Thriller

Le Désosseur de Liverpool

Fantastique - Disparition - Horreur-gore MAJ jeudi 16 juin 2022

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Luca Veste
The Bone Keeper - 2018
Traduit de l'anglais par Philippe Vigneron
Paris : Archipel, novembre 2021
394 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-8098-4149-7

Cinq, six, prend ton crucifix...

Du côté de Liverpool, tout le monde connaît la légende du Désosseur, ce croquemitaine meurtrier vivant dans les bois, prêt à enlever quiconque s'y aventurerait. Une simple légende à faire peur, assortie à sa propre comptine ? Sauf qu'un jour, Louise Henderson et son jeune frère Matty se sont défiés d'aller à la rencontre du Désosseur. Là, dans ses galeries souterraine, Louise a vu quelque chose, mais n'a su prévenir Matty, qui a disparu sans laisser de traces... Aujourd'hui, Louise Henderson est entrée dans la police. Le passé se rappelle à son bon souvenir lorsqu'on trouve une femme errant dans les rues en piètre état, couverte de sang, battue à coup de poing et de couteau. Avant de s'écrouler, elle chantait en boucle la comptine du Désosseur... Car une fois remise, la victime insiste pour dire que c'est ce croquemitaine qui l'a mise dans cet état. Puis un cadavre est découvert à l'endroit précis de son enlèvement... avec d'étranges marques gravées sur les arbres avoisinants. Chez la victime, on trouve un cliché représentant les bois avec pour légende "Il existe." Puis un double meurtre est commis et un vagabond pas tout à fait saint d'esprit s'accuse d'être le Désosseur. Mais s'il sait tout sur ce double meurtre, il ne peut être responsable des autres... Qui est donc le Désosseur ? Tel Fantômas, personne, mais cependant quelqu'un ? Une chose est sûre : il fait peur...

Voilà donc un point de départ qui ne peut que titiller l'amateur de roman populaire, tant ce genre de mythes frappe notre inconscient. En fait, on a vite l'impression d'être dans un des innombrables films d'épouvante faisant revivre la figure du croquemitaine, de Candyman (dont il reprend l'idée d'une légende urbaine prenant corps) à Freddy Kruger, qui a lui aussi sa comptine... Surnaturel ou pas ? Le mystère est plutôt bien entretenu, même si un auteur plus doué aurait réellement donné corps à cette créature omniprésente et invisible si ce n'est sous forme de silhouette entraperçue et de l'odeur repoussante qu'elle dégage, et concocté de vrais scènes effrayantes. On regrettera que la fin, à la fois (sans déflorer) rationnelle et laissant planer un soupçon de fantastique, soit brouillonne : selon une fâcheuse manie actuelle, trop d'éléments sont introduits un peu à la va-vite pour justifier une résolution qui aurait mérité un peu plus de rigueur tant l'idée est intéressante (rappelant également une série de films d'horreur, mais bien sûr, impossible de dire laquelle sans déflorer...). Luca Veste cependant s'est nettement amélioré depuis ses assez pitoyables débuts (non traduits). Et, par moments, passe ce frisson de ce qu'Edgar Allan Poe appelait l'ange du bizarre. Et ça, ça n'a pas de prix...

Citation

Le passé a une façon bien à lui de vous happer. La nostalgie est un assassin masqué. Elle devait l'ignorer, baisser la tête et continuer d'avancer.

Rédacteur: Thomas Bauduret jeudi 16 juin 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page