La Disparue du Venezuela

Moira capte son angoisse et la finalité qu'il ne peut formuler à son âge, mais qu'il perçoit parfaitement : le coup de trop, celui pour lequel les excuses ne servent à rien.
Claire Favan - La Chair de sa chair
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 04 octobre

Contenu

Roman - Policier

La Disparue du Venezuela

Ethnologique - Enlèvement - Corruption MAJ jeudi 22 septembre 2022

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Diane Kanbalz
La Tour-d'Aigue : L'Aube, octobre 2017
272 p. ; illustrations en noir & blanc ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-8159-2625-6
Coll. "Noire"

Caracas de partout

L'action se situe à Caracas où se trouve Philippe Larcœur, un policier français détaché auprès de l'ambassade pour régler les problèmes qui pourraient survenir à des compatriotes. Nous sommes à quelques jours de Noël, et le policier compte les heures qui le séparent de son départ pour la métropole française et de sa famille. C'est à ce moment précis qu'il reçoit la visite d'un jeune restaurateur et entrepreneur français car sa sœur venue depuis quelques mois et qui l'aidait dans son restaurant a disparu, enlevée par des bandits. Son compagnon a été laissé sur place, assommé. Une première demande de rançon a eu lieu. Il a payé mais cela n'a rien donné. Sur la demande de l'ambassadeur, Philippe Larcœur doit mener les premières investigations, le temps que des policiers doués pour les négociations arrivent de Paris. Alors Larcœur commence ses investigations : il a tout d'abord des doutes sur les motivations du compagnon de la jeune femme qui a été enlevée. D'autre part, il se pose des questions sur le commissaire vénézuélien chargé de l'enquête car dans ce pays corrompu, il ne sait exactement pour qui il travaille réellement - l'État, les gangs ou sa propre carrière et son propre intérêt. Et maintenant, Larcœur doit choisir entre rentrer et sauver la jeune femme, tout en risquant de se mettre à dos ses supérieurs, car il se rend compte qu'il a mis les pieds dans un joli sac d'embrouilles et que le seul qui pourrait l'aider est un parrain enfermé dans une prison d'où il dirige son gang et qui a besoin de lui pour protéger sa propre sœur.

Ce premier roman de Diane Kanbalz est l'occasion de présenter un pays d'Amérique latine entre misère, trafics divers et corruption généralisée. Lorsque les policiers arrêtent ou abattent quelqu'un, on ne sait jamais s'ils rendent la justice, éliminent un concurrent ou exécutent une mission pour le compte d'un client. Les Français expatriés qui essaient de survivre dans cet univers apprennent vite les implicites qui se cachent derrière chaque action. Le récit est raconté de manière classique, avec un style tout aussi classique mais qui rend compte de la situation du pays décrit, présente un personnage central bien dessiné et crédible, dans ses contradictions et surtout qui doit se dépasser pour devenir un être humain. Dépaysant !

Citation

Au milieu du couloir, Larcœur tire son téléphone et le jette dans la première poubelle qu'il aperçoit. L'appareil cogne contre la paroi de fer. Et alors qu'il s'éloigne, il lui semble entendre la sonnerie étouffée d'un portable abandonné.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 22 septembre 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page