Flics au pair

La femme le retourne deux fois par jour pour prévenir les escarres, essuie son dos et le masse longuement avec une huile de la tête aux pieds en passant par les fesses. À chaque opération, elle glousse d'un air entendu.
Hye-young Pyun - Le Jardin
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 04 octobre

Contenu

Roman - Thriller

Flics au pair

Humoristique - Social - Trafic MAJ jeudi 22 septembre 2022

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 15,9 €

William Crépin
Paris : Albin Michel, mai 2022
336 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-226-46667-9
Coll. "Thrillers"

Série grise

On ne s'ennuie pas tous les jours chez les Panthères Grises, troupe de théâtre du troisième âge reconvertie dans la détection. Pour l'anniversaire de l'une d'entre elles, on fait carrément venir un strip-teaseur qui émerge d'un gâteau ! Les agapes finies, Alice voit débarquer chez elle une jeune femme, Chloé, qui occupe provisoirement la maison de sa voisine dont elle a hérité. Mais elle n'est pas seule : il y a Dan, son copain louche qui a déjà fait de la prison accompagné de son pitbull Tupac qu'il destine à une carrière de chien de combat. C'est pour surveiller ces fréquentations douteuses que la police s'installe chez elle sous les traits du commissaire Moelleux. La cohabitation sera houleuse, mais rien qu'un peu de tisane des Panthères Grises ne peut arranger...

Réalisateur de séries télévisées, William Crépin a tout ce qu'il faut pour se voir ouvrir en grand les portes des grosses maisons d'édition avec un projet à l'apparence originale. Et en effet, il y a un petit côté série télévisée dans ce roman, deuxième volet des "Panthères grises", qui fait aussi penser à l'une de ces comédies de routine comme le cinéma en usine régulièrement. Autant dire que l'intrigue est des plus ténues, au point que l'on se demande si l'appellation polar, et encore plus "thrillers", est justifiée. Et le tout se conclut d'ailleurs de façon assez expéditive. L'humour est loin de l'hénaurme à la Nadine Monfils, et il faut plus parler de ton léger que de comédie proprement dite. À part la sympathie que peuvent générer des grand-mères indignes, l'auteur a du talent lorsqu'il sort du ronron : la plongée glaçante dans une arène de combats de chiens et la faune de minables qui prennent leur pied devant ce genre de spectacles est le seul passage vraiment marquant. Et par conséquent, le tout, quand même assez léger, aurait plutôt eu sa place en poche qu'en grand format (pour le prix) histoire de passer une soirée détente loin du tube cathodique.

Citation

Intégrer les panthères ne se décidait pas, mais se méritait.

Rédacteur: Thomas Bauduret jeudi 22 septembre 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page