Les Chicanes de Saint-Louis

Je n'ai jamais compris pourquoi ceux qui s'engagent dans des missions dangereuses accordent une telle importance à la sobriété. À jeun, on provoque le destin. Ivre, le destin se désintéresse de nous.
Jim Thompson - Nothing man
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Boix-aux-Renards
Le titre du nouveau roman d'Antoine Chainas désigne un lieu, un lieu étrange, un lieu de contes et de...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 31 janvier

Contenu

Roman - Policier

Les Chicanes de Saint-Louis

Scientifique - Complot - Insulaire MAJ lundi 19 décembre 2022

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Gérard Orfila
Paris : Persée, décembre 2020
258 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-82313-115-4
Coll. "Neuf millimètres"

Voyage au cœur des trafics nucléaires

Le commissaire Gardel vient de rencontrer une belle veuve américaine. Lorsqu'ils entament le parfait amour, il ne se doute pas ce qui va lui arriver. En effet, à La rochelle où il se trouve, un savant qui se promène avec son compteur Geiger découvre des anomalies radioactives. Un de ses collègues fait les mêmes observations du côté de Nouméa. De là à penser qu'il y a un réseau qui promène des produits radioactifs par bateau du Pacifique à la France métropolitaine, le saut est vitre franchi. Mais comment faire pour mettre à jour l'intégralité du réseau sans trop fouiller ? Si Gardel et sa nouvelle épouse allaient faire leur voyage de noces là-bas, en Nouvelle-Calédonie, et se promenaient pour découvrir l'île avec des compteurs Geiger déguisés en téléphones portables ? On envoie déjà un agent spécial, moitié agent moitié clochard pour trouver des traces et pendant ce temps le commissaire et son épouse font leur bagage. Ensuite, il faudra remonter la filière même si ça oblige à des actions ennuyeuses comme passer une quinzaine de jours sur un bateau pour une croisière de luxe entre l'Australie et l'Europe à surveiller de loin ceux qui sont sans doute les chefs du réseau.

Le roman de Gérard Orfila est particulier. Nul doute que l'auteur s'est documenté sur le travail de fourmi de la police et de la gendarmerie pour surveiller un réseau et le remonter. Le roman ressemble donc à un long reportage, émaillé de scènes qui montrent qu'il y a quand même des personnages vivants pour l'incarner. Très détaillé, peut-être même trop, Les Chicanes de Saint-Louis gagne dans la partie documentaire ce qu'il perd en verve romanesque. Si l'on accepte de s'intéresser plus aux informations et à la minutie d'une enquête qu'à de l'action trépidante, l'on trouvera son intérêt dans cet ouvrage.

Citation

Les services de renseignements russes et américains se partagèrent la tâche pour déterminer les endroits où étaient stockés et fabriqués les robots tueurs, les centres de recherche qui mettaient au point ces machines, leur intelligence et les microréacteurs qui leur fournissaient l'énergie nécessaire.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 19 décembre 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page