Le Bonhomme de neige

C'était la ville facile, la briseuse de cœurs. La Nouvelle-Orléans, où ils enterraient les morts au-dessus du sol, où les guides touristiques recommandaient de marcher en groupe, où tout coulait en douceur, comme dans du beurre, où quand vous jouiez à pile ou face, la pièce retombait neuf fois sur dix du bon côté.
Roger Jon Ellory - Vendetta
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Boix-aux-Renards
Le titre du nouveau roman d'Antoine Chainas désigne un lieu, un lieu étrange, un lieu de contes et de...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 01 février

Contenu

Roman - Thriller

Le Bonhomme de neige

Psychologique - Tueur en série - Énigme - Disparition MAJ lundi 01 mars 2010

Note accordée au livre: 5 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 7,7 €

Jo Nesbø
Snømannen - 2007
Traduit du norvégien par Alex Fouillet
Paris : Folio, janvier 2010
584 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-07-042798-7
Coll. "Policier", 575

Actualités

  • 30/10 Édition: Parutions de la semaine - 30 octobre
  • 28/03 Édition: Parutions de la semaine - 28 mars
  • 04/05 Édition: Parutions de la semaine - 4 mai
    Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. C'est ainsi que de nombreux noms émergent de cette liste de parutions ou de remises en vente (sacré Jo Nesbø). Entre Mapuche, de Caryl Férey, La Vérité, de Peter Temple, L'Homme à la bombe, de Christian Roux et L'Heure des gentlemen, de Don Winslow, les adeptes de littérature noire vont être servis. Alors bien sûr il y a aussi pléthore de thrillers, quelques romans historiques, un certain nombre de romans policiers à la facture classique. Mais il y a aussi quelques perles anciennes comme ce Camion, de Per Wahlöö, l'édition poche du roman très Agatha Christie d'Antoine Bello, Enquête sur la disparition d'Émilie Brunet. Pour le reste, le choix s'avèrera cornélien. Mais c'est un peu ce que l'on souhaiterait avoir comme choix chaque semaine...

    Grand format :
    Profanation, de Jussi Adler-Olsen (Albin Michel, "Thriller")
    Habemus papam : petits meurtres dans la cathédrale, de Robert Azaïs (TDO)
    EMP, de Christian Comanzo (Presses du Midi)
    À la vie à la mort, de Henri Courtade (Lucane)
    L'Ambassadeur d'Hippocrate, de Yves Desmazes (3D)
    Mapuche, de Caryl Férey (Gallimard, "Série noire")
    Le Relais de l'éléphant, de Gilles Guillemain (La Bouinotte, "Black Berry")
    Les Îles mystérieuses, de Frédéric lenormand (Fayard, "Littérature française")
    Carnyx, de Pierre-Olivier Lombarteix (La Bouinotte, "Black Berry")
    Accents graves, de Mary Play-Parlange (Ex æquo, "Rouge")
    Meurtres exquis au parti socialiste, de Jean-Marc Raynaud (Libertaires)
    le Méhari de Sylvie, de Fabienne Smets (Petits tirages, "Roman")
    La Vérité, de Peter Temple (Rivages, "Thriller")
    Le Crime était déjà écrit, de Jean-Max Tixier (L'Écriteau, "Polar")
    L'Espionne du Transsibérien, de Félicia Truffier-Malureanu (J. Do Bentzinger)
    L'Heure des gentlemen, de Don Winslow (Le Masque)

    Poche : Enquête sur la disparition d'Émilie Brunet, d'Antoine Bello (Folio)
    Le Chat qui déplaçait des montagnes, de Lilian Jackson Braun (10-18, "Grands détectives")
    Le Cimetière du diable, Anonyme (LGF, "Policier")
    L'Envol des anges, de Michael Connelly (LGF, "Policier")
    Prions pour la mort, d'Olivier Gérard (Lokomodo)
    Comme ton ombre, d'Elizabeth Haynes (LGF, "Thriller")
    Alex, de Pierre Lemaitre (LGF, "Thriller")
    Le Bonhomme de neige, de Jo Nesbø (Folio, "Policier")
    Les Cafards, de Jo Nesbø (Folio, "Policier")
    Le Léopard, de Jo Nesbø (Folio, "Policier")
    Rouge-gorge, de Jo Nesbø (Folio, "Policier")
    L'Homme à la bombe, de Christian Roux (Rivages, "Noir")
    Le Bal des iguanes, de Brice Tarvel (Lokomodo)
    Un monde sous surveillance, de Peter Temple (Rivages, "Noir")
    Le Camion, de Per Wahlöö (Rivages, "Noir")
    Liens : Profanation |Mapuche |Comme ton ombre |Alex |Les Cafards |Le Léopard |L'Homme à la bombe |Un monde sous surveillance |L'Heure des gentlemen |Jussi Adler-Olsen |Michael Connelly |Henri Courtade |Caryl Férey |Olivier Gérard |Elizabeth Haynes |Pierre Lemaitre |Frédéric Lenormand |Jo Nesbø |Christian Roux |Brice Tarvel |Peter Temple |Per Wahlöö |Don Winslow

Les histoires des grands

Jo Nesbø sait faire peur. Nous sommes saisis d'effroi dès les premières pages avec des flash-back à faire trembler car nous ne saisirons qu'au tout dernier instant où il voulait en venir. Pour la septième fois sous la plume de Jo Nesbø, Harry Hole joute contre le crime, contre l'alcool et contre ses sentiments. Même son appartement est envahi de champignons et de moisissures qui rongent les murs, prémisses d'un thriller qui ne nous laissera pas de glace, tant le charnel le dispute au cérébral.

C'est le début de l'hiver et le temps des premières neiges à Oslo. Des femmes disparaissent, ne laissant derrière elles qu'un bonhomme de neige, planté dans leur jardin, au sourire et au regard de graviers, menaçants, dirigés sur leur maison familiale. En demandant à ces enquêteurs d'explorer du côté des cas de femmes disparues dans les dernières années, Harry Hole cherche le dénominateur commun à ces affaires. Persuadé d'avoir maille à partir avec un tueur en série, et fort de sa formation de profiler suivie aux États-Unis, il mène l'enquête.

Il y a des auteurs qui construisent leur polar pour arriver au dénouement qu'ils ont prévu depuis le départ sans se soucier du lecteur. Ils ont leur idée, la travaillent plus ou moins avec réussite et quand arrive l'épilogue, bien souvent le lecteur feuillette de nouveau le livre à la recherche des indices qui lui auraient échappé. Et puis il y a les auteurs dont Jo Nesbø fait partie. Ils parsèment leur roman d'indices, distillant le doute, faisant de chaque personnage un suspect. Comme Jo Nesbø est prêteur, il met un peu de Harry Hole en chacun de nous. Il ouvre des pistes pour mieux les brouiller et alors, telle une meute, nous suivons la trace du tueur comme Harry Hole qui tente de le débusquer. Car, ce que réussit de main de maître Jo Nesbø, c'est nous faire croire que nous avons une longueur d'avance sur son inspecteur de choc.

Citation

Il portait [...] un polo blanc orné d'un joueur de polo sur le sein gauche. Harry ne parvenait pas à se rappeler le nom de la marque, si ce n'est que pour une raison ou pour une autre, il la reliait à des types ennuyeux.

Rédacteur: Axelle Simon vendredi 04 mai 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page