Fantaisie héroïque

Les exigences de Charles Quint pour sa libération avaient encore augmenté. À la Bourgogne que la France devait abandonner à son profit, s'ajoutaient Auxonne, le Charolais, la Flandre, l'Artois, le Milanais, Asti, Gênes...
Michèle Barrière - Le Prisonnier de l'Alcázar
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Boix-aux-Renards
Le titre du nouveau roman d'Antoine Chainas désigne un lieu, un lieu étrange, un lieu de contes et de...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 31 janvier

Contenu

Roman - Noir

Fantaisie héroïque

Psychologique - Social - Road Movie MAJ lundi 16 janvier 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 12 €

Gilles Vidal
Rives-en-Seine : La Déviation, janvier 2023
132 p. ; 20 x 12 cm
ISBN 979-10-96373-52-9

Une promenade de santé

Le titre de ce roman de Gilles Vidal pourrait avoir été emprunté à un album de ce brave Alain Bashung et, entre la poésie à fleur de peau, le goût de l'image surprenante, le sens de la dérision, de la provocation et de l'ironie, ce ne serait là que des ponts de comparaison qu'il serait possible d'effectuer. Gilles Vidal a écrit des ouvrages policiers. Mais il est un moment où, par delà l'écriture, il faut aussi se confronter à d'autres aspects de la littérature. En s'appuyant sur des thèmes qui pourraient ressortir du genre (il y a dans ce texte des héritages, des gens louches, des partouzes discrètes dans des châteaux, des êtres en dérive, des gens qui mentent et se mentent, des femmes fatales), l'auteur raconte autre chose, une déambulation (ce que d'aucuns appelleraient un road movie, mais avec un véhicule un peu hors d'âge et qui ne tiendra pas forcément toute la route). Tout commence avec un narrateur qui pourrait sortir d'un roman noir, un petit écrivain qui a autrefois été renommé, mais qui a perdu ce qui faisait sa force. Il continue à écrire mais ce ne sont que des idioties - pour des revues, des fascicules publicitaires. Aussi, quand l'aventure pointe au coin de la rue sous la forme d'un héritage, puis la rencontre d'une femme qu'il a jadis aimé (enfin peut-être car il ne se rappelle pas trop - elle a l'air d'en savoir plus mais est-elle sincère ?), puis l'annonce de la mort d'un vieil ami qu'il n'a pas vu depuis longtemps (mais il se souvient de sa sœur, à peine plus âgée qui le faisait fantasmer lorsqu'il était lycéen), le narrateur monte dans sa voiture et part à l'aventure. Un décrochage qui le fera réfléchir, rêver sans doute, car le voilà confronté à des péripéties dont parfois le lecteur se demande si elles sont vraies ou fantasmées, réelles ou dues à des pauses somnolentes dans la nature.

Comme un personnage d'un dessin de Sempé, avec parfois quelques traits un peu plus sanglants mais point trop n'en faut, le narrateur va donc traverser les paysages comme l'indique le titre en étant parfois héroïque (à son niveau, et notamment en refusant des liaisons faciles) et avec fantaisie, c'est-à-dire comme dans une histoire de Marcel Aymé ou de Pierre Véry. Certes, nous sommes un peu éloigné d'une intrigue noire, d'un côté sombre, mais Gilles Vidal nous offre-là une balade au côté d'un héros un peu perdu qui, au fil des pages, reprend goût à la vie. De ce point de vue, Fantaisie héroïque nous fait entrer avec bonheur dans l'année 2023 et c'est un grand soulagement (n'est-ce pas ?).

Citation

Une semaine plus tard, j'étais couché, les bras en croix, je sentais mon corps entièrement vidangé de l'intérieur, redevenu neuf, comme Keith Richards qui, selon une légende urbaine, se faisait deux fois par an changer son infâme sang par celui de bébés innocents dans quelques mystérieuse clinique nichée dans les flancs des Alpes helvétiques.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 03 janvier 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page