Le Roi et l'horloger

En fermant les yeux, Alice imaginait les pulsations régulières qui faisaient vibrer la bâtisse, le tic-tac hypnotique du babillard et le souffle grave des grains tombant en pluie de l'auget dans l'œillard pour y être réduits en farine entre les deux énormes disques de pierre. Même l'odeur complexe de cuir, de bois, de métal et de poussière de céréale semblait s'infiltrer dans ses narines. D'où lui venait cette connaissance, alors que le moulin ne fonctionnait plus lorsqu'Ada, sa propre mère était née ?
Diego Arrabal - Alice doit mourir
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

De neige et de vent
Nous sommes à la frontière entre l'Italie et la France. Dans la montagne, Tordinona, un petit village...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 23 mai

Contenu

Roman - Noir

Le Roi et l'horloger

Historique - Social - Scientifique MAJ lundi 06 février 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,5 €

Arnaldur Indridason
Siggurverkid - 2021
Traduit de l'islandais par Éric Boury
Paris : Métailié, février 2023
316 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 979-10-226-1241-8
Coll. "Bibliothèque nordique"

Remonter le temps

Jon Sivertsen est un vieil horloger, venu d'Islande au Danemark, pour travailler justement dans l'horlogerie. À la fin de sa carrière, il a appris qu'une horloge astronomique un peu spéciale, créée par Isaac Habrecht, celui-là même qui a conçu le chef d'œuvre de la cathédrale de Strasbourg, existait et se trouvait dans les débarras des trésors royaux. Il a réussi à négocier pour y venir et tenter de réparer l'horloge. Tandis qu'il travaille, il va recevoir régulièrement la visite du roi Christian VII. Ce roi,considéré comme fou, a été écarté du pouvoir par ses conseillers, sa femme et son fils, et il traîne dans les couloirs du palais. Mais il va aussi se prendre d'affection pour l'horloger et entamer une discussion avec lui. Ce dernier va alors lui raconter la vie rude en Islande (région excentrée et mal vue, mais qui appartient à la couronne du Danemark) et, notamment, sa propre existence. Jon Siversten est le fils d'un homme bon et droit mais qui a dû faire face à des erreurs et à la mauvaise foi d'un représentant de l'administration danoise - un homme qui profitait de chaque occasion pour tondre ses administrés et se laisser corrompre. C'est ainsi que pour une sombre histoire d'enfant né hors mariage, mais dont il faut cacher la naissance, le père de l'horloger a fini par être condamné à mort. La description de cette histoire va choquer le roi pour de nombreuses raisons. D'abord elle remet en cause la monarchie danoise et ses employés. Ensuite, par un effet miroir, la mort de ce père renvoie à une culpabilité vécue par le roi mais cachée pour des raisons d'État. Les conseillers et la famille du roi viennent régulièrement voir l'horloger pour lui demander de se taire et de ne plus déranger un roi déjà perturbé.

Les lecteurs connaissent Arnaldur Indridason comme auteur de romans policiers et d'espionnage historique de bonne facture. Il serait faux de prétendre que, stricto sensu, Le Roi et l'horloger ressort exclusivement du genre. Le romancier islandais est aussi, de par sa formation, un historien. Or, ce roman s'appuie sur des événements historiques, sur la royauté danoise, sur la vie quotidienne, sur les intrigues de palais et sur la vie misérable sur une "colonie" oubliée qui a conservé des modes de vie médiévaux au moment où l'Europe vit les lumières, ici, reconstituées aussi à travers la volonté de l'horloger de réparer une horloge complexe. La solitude du roi et celle de l'horloger, leur besoin de parler, de reformuler ce qui a été leur vie, avec leurs erreurs et leurs difficultés sont reconstitués avec soin. À travers des détails, des petites scènes, la folie, la culpabilité, les petits bonheurs, l'on touche au sensible, à l'humain, à la vie simple des gens et à la façon dont le monde les broie, qu'ils soient riches ou misérables. Ce qui fait que ce roman est noir à travers la haine, la folie, parfois l'indifférence ou la volonté de justice que vivent les différents protagonistes de cette histoire en costumes, en clair-obscur, prenante et intelligente.

Citation

Une fois de plus, le roi l'arracha à ses pensées en faisant son apparition dans la pièce sans prévenir, vêtu de sa robe de chambre et de son bonnet de nuit. Jon fit un pas de côté et s'inclina en se disant que sa Majesté avait dû un peu forcer sur le rhum.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 10 janvier 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page