Jusqu'au prodige

Simon Agapit savait désormais que l'on ne pouvait pas transformer un simple rongeur en chauve-souris, même avec beaucoup de glu et l'immense volonté de devenir riche.
Audrey Françaix - Le Club des apprentis criminels
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Boix-aux-Renards
Le titre du nouveau roman d'Antoine Chainas désigne un lieu, un lieu étrange, un lieu de contes et de...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 06 février

Contenu

Roman - Noir

Jusqu'au prodige

Historique - Huis-clos - Rural MAJ mercredi 18 janvier 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 14,5 €

Fanny Wallendorf
Bordeaux : Finitude, janvier 2023
112 p. ; 20 x 14 cm
ISBN 978-2-36339-176-6

La cage sert aussi à reprendre des forces

L'action du roman de Fanny Wallendorf se situe au moment de l'exode, au début de la Seconde Guerre mondiale, lorsque la France est soumise au Blitzkrieg allemand. Lors de cette fuite sur les routes de France, Thérèse a perdu de vue son frère. Seul souvenir, il lui aurait dit que leur but était de se rendre dans le Vercors, du côté de Valchevrière. Les suites ne seront pas des plus heureuses pour Thérèse. Elle sera prise en charge, un peu contre sa volonté, par un homme étrange, surnommé par elle, le Chasseur, qui vit dans une ferme, sur le plateau du Vercors, et s'occupe sans doute de braconner. Mais son plaisir à lui est de capturer des animaux de la forêt et de les enfermer, de les nourrir et de les regarder dans des cages dans sa propriété. Il utilisera Thérèse comme aide, lui montrera la nature mais la surveillera étroitement, la gardant prisonnière. Là-dessus, du temps passera. Nous nous retrouverons en 1944. Thérèse aura eu le temps de regarder et d'observer son geôlier. Même s'il connait la forêt comme sa poche, s'il est infatigable, s'il est capable de suivre n'importe qui à la trace, elle pensera qu'à présent, elle en sait assez pour lui échapper et rejoindre son frère qui se trouve à trois jours de marche. Il lui suffira de fuir au meilleur moment. Mais elle ne sait pas qu'en même temps, les Allemands commencent ont décidé d'envahir le Vercors. Mais cela ne l'aurait pas empêché d'agir car elle a confiance en elle et surtout elle pense s'être assez connectée à la nature pour s'en sortir.

Récit court, proche du conte (dans le sens de "La Belle et la Bête"), Jusqu'au prodige (dont le titre fait référence aux derniers chapitres, le prodige étant quelque chose de très spécial) est un récit rare et précieux. Évidemment, comme l'indique la trame, ce n'est pas un roman policier au sens précis du terme mais il joue autour de thèmes proches, en leur donnant un accent. On retrouvera des éléments dans des romans lus autrefois ou récemment (un homme qui fait prisonnier une jeune fille pour lui montrer la nature), quelques pages qui pourraient s'être échappées de Bois-aux-Renards, le dernier roman d'Antoine Chainas, ce besoin contemporain de se "ressourcer", de ne plus réfléchir, mais de courir, d'avancer selon son instinct, de dormir en contact avec la nature. La condition humaine reste là, symbolisée par un couple étrange (un Allemand et un résistant qui s'observent et ne savent s'ils doivent tirer), le Chasseur qui oscille entre homme de la nature ou monstre sadique. Les cent pages courent ainsi, traversant les lieux, les forêts, les sous-bois, croisant des oiseaux, des renards, des bruits dans la nuit, quelques réflexions et retours en arrière, pour nous décrire une femme qui avance, qui se jette vers un futur, vers une famille qu'elle aime, dans une symbiose avec une nature qui protège, qui cache, qui soigne et qui enlève du poids au monde.

Citation

Puis j'ai constaté qu'il ne se trompait jamais. C'était effrayant, cette perception des proies et des prédateurs autour de nous alors que je ne discernais absolument rien.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 10 janvier 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page