La Neuvième cible

- Cool, je suppose qu'on n'a ni télé ni Internet ? redouta Melvin en regardant son smartphone. Plus de réseau ! - Malheureusement non. Mais nous avons une bibliothèque bien fournie dont nombre d'ouvrages pourraient vous plaire. - Lire un livre ! s'insurgea Mandy. N'importe quoi !
Alexis Aubenque - Le Manoir
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Boix-aux-Renards
Le titre du nouveau roman d'Antoine Chainas désigne un lieu, un lieu étrange, un lieu de contes et de...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 31 janvier

Contenu

Roman - Espionnage

La Neuvième cible

Tueur à gages - Guerre - Urbain MAJ mercredi 11 janvier 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 16,9 €

Pavel Kreniev
Traduit du russe par Thierry Marignac
Paris : La Manufacture de livres, janvier 2022
158 p. ; 20 x 14 cm
ISBN 978-2-35887-840-1

Histoire d'amour sur fond de guerre

Les amateurs âgés de 7 à 77 ans connaissent bien la Syldavie et la Bordurie, mais auront peut-être plus de mal à placer sur une carte la Moldavie et la Transnistrie. Et pourtant ces deux dernières contrées existent réellement. Même si elles ont un peu reculé dans l'imaginaire, elles ont pourtant été sur le devant de la scène au débit des années 1990, et an plein conflit en Ukraine, les troupes russes stationnées en Transnitrie on fait partie de l'actualité. Lorsque l'U.R.S.S. s'est écroulée, certains territoires se sont mis à rêver d'autonomie, voire d'indépendance, et des guerres larvées se sont ajoutées à la confusion du chaos ambiant. Afin de s'emparer de ces territoires, il y a eu bien des occupations et démonstrations de force. Mais certains en ont profité pour développer des techniques de guerre de basse intensité. Les territoires et surtout les civils sont ainsi devenus les victimes des snipers. Les restes de l'armée russe ont envoyé des experts afin de contrôler et d'éradiquer le problème. Parmi eux, un militaire, Nikolaï Gaïdamakov, qui a lui aussi été un sniper redoutable, qui a été missionné pour traquer des tireurs adverses et qui sait se mettre dans la tête de n'importe lequel d'entre eux pour savoir où ils peuvent se terrer en attendant de tirer. Il a déjà coincé huit cibles. C'est la neuvième qui va être plus compliquée à débusquer. Il s'agit d'un mystérieux sniper, réellement insaisissable, qui provoque de la tension dans une région convoitée. En pleine ville, ce sniper abat des civils ou de militaires puis disparait sans laisser de traces. Pendant que Nikolaï Gaïdamakov s'installe dans la ville de Tiraspol et cherche le tireur, il rencontre la belle Linda et entame une relation suivie avec cette jeune marchande. Mais la pression s'accentue pour qu'il arrête le sniper, d'autant plus que ce dernier échappe sans cesse aux forces de police et que des éléments laissent penser qu'il va y avoir un attentat contre le général russe qui maintient l'ordre dans la région.

Le récit de Pavel Kreniev est court et multiplie les informations. Tout d'abord sur la situation géopolitique dans cette zone, au début des années 1990. Ensuite sur les techniques des snipers et de ceux qui essaient de les coincer. Sur cette trame narrative dense, l'auteur ébauche une histoire d'amour simple mais efficace, empreinte d'émotion et de délicatesse, formant un contraste saisissant avec l'atmosphère de fin de règne, de décadence et de chute que constitue cette guerre larvée. Le final, sombre et noir (même si les lecteurs attentifs auront sans doute deviné) rehausse l'ensemble de l'histoire, pour offrir, comme souvent à la Manufacture des livres, des textes courts en pagination, mais intenses en émotion et en intelligence.

Citation

Nikolaï creusa à la main une petite fosse à sa taille et s'allongea. Il posa sa carabine, elle aussi peinte dans les mêmes couleurs, le long de son corps, la main sur l'arme.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 11 janvier 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page