Dans la chaleur de la ville

Depuis Jacob, un paquet de tarés ont grimpé sur l'Ararat pour chercher des traces de cette putain d'arche. Alors Jalil, me fais pas chier avec tes légendes de lieux protégés par les anges pour éloigner les curieux !
Tobby Rolland - La Dernière licorne
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Boix-aux-Renards
Le titre du nouveau roman d'Antoine Chainas désigne un lieu, un lieu étrange, un lieu de contes et de...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 06 février

Contenu

Roman - Policier

Dans la chaleur de la ville

Politique - Social - Gang MAJ samedi 21 janvier 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 13 €

Claude Jamot
Saint-Estève : Les Presses littéraires, décembre 2022
274 p. ; 18 x 12 cm
ISBN 979-10-310-1291-9
Coll. "Crimes et châtiments"

Corrida humaine à la féria

Anthony Leblanc, ancien ingénieur, devenu militaire revient à la vie civile. Il rentre en stop et à pied vers Nîmes, où il doit aller saluer la mère d'un camarade. En chemin, il décide de couper par la forêt et passe à proximité d'une maison dont le portail est ouvert. Il est surpris et entre. Si la maison est grande ouverte, elle est également vide et seul un chien semble coincé dans une pièce. Chien qu'il libère. En sortant de la maison, il le raccompagne jusqu'à sa niche. Sans faire exprès, il regarde à l'intérieur et découvre un gros sac contenant beaucoup de pognon. Alors, il s'empare du sac et continue son chemin. Un peu plus loin, il découvre une vieille grange dans laquelle il cache le magot, se réservant juste quelques billets pour ses faux frais. Lorsqu'il rejoint la "civilisation", il est pris en stop par un homme charmant, un chanteur dans un groupe musical gitan. Ce dernier l'invite à manger et à écouter sa musique dans la ville de Nîmes où va commencer la féria. Comme Anthony est à la recherche d'un travail, le nouvel ami lui propose d'aller voir un homme politique local, adjoint du maire, et qui aurait besoin d'un secrétaire et d'un garde du corps. Mais les choses se compliquent pour Anthony car il rend visite à la mère de son ami et tombe dans l'escalier sur une bande de dealers qui ne veut pas le laisser passer. Il en frappe un violemment et les autres fuient. Quelques heures plus tard, il découvre sur sa voiture un message qui semble indiquer qu'on l'a vu en train de prendre l'argent. En même temps, la police découvre dans la nature, amnésiques, un homme et sa femme : ils ont été drogués, ont perdu tous souvenirs, mais la police sait que l'homme est un chef de gang corse. Il y a forcément anguille sous roche. Surtout quand Anthony apprend que cet homme est sans doute le propriétaire de la maison qu'il a visitée et qu'il est aussi un ami de son nouveau patron. Mais comme il a entamé une relation sexuelle avec l'épouse de ce dernier, il a des raisons pour continuer.

Les derniers chapitres de l'histoire concoctée par Claude Jamot vont remettre tout cela en place et décrire le piège qui s'est refermé, et comment, sur Anthony. Récit vu à travers les yeux principalement du personnage central, c'est un roman assez classique avec ses différentes bandes qui se font la guerre pour un magot, un homme politique peut-être impliqué derrière cette violence, et une femme fatale qui, finalement, a un peu de considérations pour son amant. Le roman est vivant, dynamique, s'appuyant sur une description intéressante de la ville et de la région où elle se situe. Sans révolutionner le genre, Dans la chaleur de la ville est une variation sympathique sur le thème du héros qui traverse la ville et va révéler bien des turpitudes.

Citation

Une chose était sûre ; on l'avait baladé, on l'avait manipulé, on l'avait trahi. Mais il avait quand même échappé au pire. Et puis Marlène lui avait bien donné un petit coup de pouce au final non, il n'avait pas rêvé ?

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 19 janvier 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page