L'Insurrection impériale

J'ai senti tout à coup comme une puanteur. L'odeur de la merde des traîtres. Vous autres, vous ne devez pas vous en rendre compte parce que vous avez l'habitude, mais pour moi c'est insupportable.
Ernesto Mallo - Un voyou argentin
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 29 février

Contenu

Roman - Policier

L'Insurrection impériale

Politique - Social - Assassinat MAJ samedi 28 janvier 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,5 €

Christophe Léon
Cherves-Richemont : Le Muscadier, janvier 2023
254 p. ; illustrations en noir & blanc ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-38302-010-3
Coll. "Le Muscadier noir"

Trancher dans le vif

On découvre le corps d'un homme dans sa voiture. Tué par un outil de boucher qui a fait que sa mort a été particulièrement rude. La police est sur les dents car le défunt n'est autre que le patron des patrons, ce qui agite les milieux politiques. Lorsque quelques jours plus tard est massacré dans des conditions similaires une personnalité people qui s'offusquait d'avoir été prise à partie parce qu'elle organisait des repas discrets mais onéreux en plein confinement, les tensions augmentent. A-t-on affaire à un tueur en série qui aurait par hasard deux cibles particulières ? Ou bien le tueur poursuit-il un but politique ? Toujours est-il que tout s'agite dans le landernau médiatique, surtout que Fleur Viam, la commissaire chargée de l'enquête, ou plutôt de la superviser depuis son bureau, proche des arcanes du pouvoir, afin d'éviter que tout ne s'enflamme, n'est pas forcément de bonne composition. En effet, atteinte d'un syndrome d'Asperger, elle est arrivée à ce poste par une suite de malentendus (on a pris sa peur pour une froideur et une neutralité utile). L'autre policier, lui, le commandant Olivier Lacelle, est à quelques mois de la retraite, et il aimerait bien que son enquête ne déplaise à personne. Mais les choses ne manquent de se compliquer encore lorsque l'on découvre que le chauffeur de la première victime était également l'amant de la seconde...

Roman à clefs (des clefs assez transparentes car l'on voit facilement qui se cache derrière les hommes politiques ou médiatiques concernés), L'Insurrection impériale alterne donc, de manière logique, des scènes de meurtres, vues à travers les yeux du tueur, dont on connait rapidement les réelles motivations, et les tentatives d'enquête. Les tentatives sont racontées de manière plausible et le profil de la policière, particulièrement difficile, appuie sur les failles qui vont complexifier le tout. Par ricochet, l'ensemble du texte de Christophe Léon apparait comme assez convenu, perdant dans sa structure une partie de son suspense. La satire sociale est assez amusante mais reste elle aussi prévisible. Quant à l'enquête, menée par un duo d'enquêteurs intéressants au background propice à une série télé, elle avance cahin-caha jusqu'à une résolution qui peut laisser une impression d'inachevé (les instances gouvernementales voulant étouffer l'affaire). Le Muscadier qui vient de lancer une nouvelle collection noire pour adultes, plus axé sur le roman policier classique, avec un auteur expérimenté mais pour la jeunesse, doit encore prendre ses marques.

Citation

Ils se redressèrent dans un même élan et se retrouvèrent debout face à face. Viam n'était pas loin de lui donner raison. Non pas sur les meurtres, mais sur l'analyse qu'il faisait des conditions qui l'avaient poussé à la violence.

Rédacteur: Laurent Greusard samedi 28 janvier 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page