Un espion d'hier et de demain

Et si la DCI lui avait menti ? Et si elle avait l'intention, depuis le début, d'entraîner Bourne dans un piège, de le mettre hors d'état de nuire ? Ce genre de succès dès son arrivée à la tête de la CIA lui vaudrait la reconnaissance de Batt et l'estime du Président.
Eric Van Lustbader - Le Danger dans la peau : La Sanction de Bourne
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 27 février

Contenu

Roman - Espionnage

Un espion d'hier et de demain

Historique - Scientifique - Complot MAJ dimanche 29 janvier 2023

Note accordée au livre: 2 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 8,8 €

Robert Littell
The Once and Future Spy - 1990
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Natalie Zimmermann
Paris : J'ai lu, janvier 2023
442 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-290-37639-3
Coll. "Policier", 13680

De la continuité de l'espionnage

Au début de la guerre d'indépendance américaine, il y a eu un moment où les Anglais faillirent bien détruire les armées des Américains et arrêter les velléités de sécession. Un espion avait alors été envoyé dans les rangs ennemis pour en savoir plus sur les plans anglais. Avec l'aide d'une veuve, et alors que les deux rebelles tombaient amoureux l'un de l'autre, l'espion, Nathan Hale, parvenait à se rapprocher suffisamment des armées anglaises pour comprendre le plan prévu. Mais il s'était également rendu compte qu'il ne pouvait pas transmettre les informations recueillies à ses supérieurs. La seule solution pour lui avait été de se faire prendre après avoir créé de faux documents qui laissaient supposer qu'il avait pu transmettre ces informations et que le plan était éventé. Il avait par là-même accepté de mourir. Au début des années 1990, le jeune Silas vient d'intégrer les rangs du contre espionnage. Il dit même à qui veut l'entendre qu'il est un descendant de Nathan Hale et qu'il tente de mettre la main sur une pièce écrite qui permettrait de replacer son ancêtre espion dans l'histoire des États-Unis à sa vraie place. Pour l'heure, il est chargé de perfectionner un système informatique qui permettra de se servir des téléphones fixes des gens comme récepteurs des phrases prononcées dans une pièce et ainsi d'espionner de loin sans même poser de micros. Il teste cet appareil et choisit parmi ses cobayes l'un de ses chefs qui l'a embêté lors des tests d'entrée. Or ce chef est employé par de puissantes personnalités pour créer une situation dangereuse. En effet, un groupe de faucons a décidé de provoquer un accident nucléaire en Iran. Tout ça sera mis sur le compte d'une mauvaise manipulation par des savants iraniens et réduira à zéro leurs efforts pour se doter de l'arme atomique. Silas veut empêcher cette explosion mais se pose alors la question de comment faire. En effet, il ne veut pas mettre en cause l'agence qui l'emploie. De leur côté, les comploteurs ont découvert que leur secret s'est éventé. Il faut colmater les brèches. Une course-poursuite s'engage.

Ce roman de Robert Littell, qui fut en 1971 publié chez Julliard, mais n'enthousiasma pas les foules, ressort aujourd'hui en poche, permettant ainsi aux amateurs de l'auteur de découvrir un texte de ses débuts. Le roman est bien construit et le parallèle entre l'espion de l'ancien temps, son sens de l'honneur et celui plus contemporain permet de montrer une continuité dans la volonté d'honneur et de patriotisme. Pour le reste, Un espion d'hier et de demain reste assez convenu, avec un groupe de tueurs particuliers, une course-poursuite avec ses moments de bravoure, des trahisons, et des retournements de situation. C'est agréable et ça se lit bien, sans atteindre la densité d'autres textes du même auteur (on pense au dantesque La Compagnie). Pour fans ou pour amateurs d'histoire de l'indépendance américaine.

Citation

Ancien du contre-espionnage de la Compagnie. Excentrique comme pas deux mais très intelligent. Il a été appelé, il y environ deux ans, pour remonter la piste de ce transfuge soviétique qui avait saisi la première occasion de rentrer à Moscou. C'est l'Amiral qui a assemblé le puzzle et mis en évidence que le transfuge était en fait un agent double depuis le début le début.

Rédacteur: Laurent Greusard dimanche 29 janvier 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page