Après

Quand on veut la vérité, un détective privé est sans doute la dernière personne qu'il faut venir voir.
Declan Hugues - Coup de sang
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 19 juillet

Contenu

Roman -

Après

Fantastique - Psychologique - Social MAJ mercredi 15 février 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 8,9 €

Stephen King
Later - 2021
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Marina Boraso
Le Livre de poche, février 2023
342 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-253-93702-9
Coll. "Imaginaire", 32767

Ghostbuster

À six ans, Jamie Conklin est un gamin presque comme les autres. Fils unique d'une agent littéraire new-yorkaise, un peu en avance sur son âge, il n'a qu'un seul petit problème : il voit les morts et peut leur parler, et ceux-ci ne peuvent ni l'ignorer, ni lui mentir. Un "talent" qui peut l'aider à retrouver des bijoux disparus ou à tirer sa mère d'une sérieuse crise financière. Mais lorsqu'il l'utilise pour empêcher un terroriste en série tout juste décédé de commettre un dernier attentat post-mortem, Jamie entre dans un jeu de hantise et de terreur mené par un psychopathe qui n'a aucune intention de le laisser en paix.

Il en va de Stephen King comme des impôts ou des fêtes de Noël, on sait d'avance qu'on le retrouvera, année après année, avec une régularité de métronome et un nouveau pavé en tête des bestsellers, bien au-delà des niches fantastiques ou polardeuses où il officie depuis des décennies. Une production aussi généreuse ne peut bien évidemment toujours être du meilleur niveau, et au fil des ans, on croise autant de redoutables mécaniques de la peur que de pavés tirant beaucoup trop largement à la ligne. Appartenant fort heureusement au premier groupe, Après relève d'une des figures les plus exploitées par Stephen King, celle de l'enfance, confrontée trop tôt à la brutalité du monde. Ramassé en trois cents pages dégraissées, il accompagne la jeunesse du narrateur, sa relation complexe avec sa mère, beau personnage de femme tentant de mener de front une carrière d'agent d'un auteur de pavés de romance épicée, l'éducation de son enfant et sa propre vie sentimentale qui finira par entraîner Jamie dans une spirale ténébreuse, tout en se débattant avec ses propres addictions. Page turner efficace même si un peu convenu, Après convainc surtout par la manière pragmatique qu'a Jamie d'appréhender son don (ou sa malédiction) et de tenter d'organiser sa vie malgré tout, de faire preuve de résilience face à l'inexplicable. Empruntant autant au polar, et en particulier aux séries télévisées criminelles de cette dernière décennie, qu'à un fantastique classique modernisé, cette nouvelle livraison de Stephen King ne bouleversera pas la littérature de terreur, mais confirme son talent pour dépeindre l'univers de l'enfance, ses angoisses et ses tiraillements.

Citation

Alors oui, je peux voir les morts. D'aussi que je m'en souvienne, il en a toujours été ainsi. Rien de commun avec le film Sixième Sens, cela dit.

Rédacteur: Jean-François Micard mercredi 15 février 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page