Diagnostic à haut risque

Aujourd'hui, dans le ravin, il s'est produit quelque chose de terrible.
Gustavo Malajovich - Le Jardin de bronze
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

De neige et de vent
Nous sommes à la frontière entre l'Italie et la France. Dans la montagne, Tordinona, un petit village...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 30 mai

Contenu

Roman - Policier

Diagnostic à haut risque

Médical - Disparition - Terrorisme MAJ samedi 18 février 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 11,9 €

Patrick Guillain
La Tour-d'Aigue : L'Aube, août 2022
410 p. ; 18 x 12 cm
ISBN 978-2-8159-4951-4
Coll. "Mikros. Noir"

Laboratoires de vie ou de mort

Samuel Laveran, jeune microbiologiste de l'institut Pasteur, a été missionné en Guinée pour lutter contre l'épidémie d'Ebola qui y sévit. Un jour, alors qu'il se rend dans le nord du pays, il est enlevé et disparait. Le rapt ennuie beaucoup Gérard Nicolle, un espion de la DGSI qui avait empêché sa mise en prison pour en faire un "honorable correspondant". Il sait que Samuel Laveran avait été contacté par un groupe criminel qui met au point des virus pour le compte de clients peu scrupuleux. Et, justement, Samuel jouait le jeu de ces gens pour obtenir des informations. Aurait-il été repéré ou, à l'inverse, serait-il passé dans le camp adverse, un camp qui a le mérite de bien payer ? Mais Gérard Nicolle tient une piste. Juste avant son départ, le microbiologiste avait envoyé un message codé à sa grande amie Maud Bordet. Un message particulièrement compliqué à déchiffrer et qui nécessite de solides compétences scientifiques. C'est alors que l'on découvre un cadavre carbonisé sur un site terroriste. Les éléments semblent prouver la mort de Samuel Laveran, mais les deux enquêteurs doutent et persévèrent dans leurs recherches...

Le récit de Patrick Guillain se constitue dans un désordre savamment orchestré. Nous suivons les personnages principaux, puis nous perdons Samuel Laveran avant de le voir revenir avec des flashbacks qui explicitent l'histoire, même si les lecteurs attentifs de polar avaient sûrement un peu prévu les choses. Toujours est-il que les amateurs retrouveront les personnages et le charme du Semeur de mort, premier volet des aventures de Maud Boret et Samuel Laveran, dans un nouveau roman intéressant et bien documenté, qui raconte son intrigue de façon plus généraliste que vraiment policière. Mais il y a bien une enquête, des soupçons et des fausses pistes, et il faut la pression et l'arrivée des forces d'agents secrets pour que l'action s'emballe. Patrick Guillain nous propose une intrigue sans ripoux caractériels, ni flambée de violence, ni même sang arrosant chaque page, et c'est parfois une bonne pause.

Citation

Six heures trente : Samuel sort de sa chambre et fait face au soleil déjà levé au-dessus du mont Woko, la plus haute colline de la région. C'est le moment préféré de la journée du jeune homme, tout est calme et il fait délicieux, et surtout c'est avant sa première réunion, avant les premiers cas, avant les premiers diagnostics, avant les premiers morts...

Rédacteur: Laurent Greusard samedi 18 février 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page