Apprenti criminel. 1

Elle avait pris de très gros risques en mettant sa vie en danger, elle le savait mais elle voulait à tout prix m'aider et que justice soit faite, mais à quel prix...
Jean-Pierre Burner - Le Contrat du silence
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 13 juin

Contenu

Manga - Noir

Apprenti criminel. 1

Tueur à gages - Vengeance - Urbain MAJ mercredi 22 février 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 12 ans

Prix: 6,95 €

Mayuko Kanba (scénario & dessin)
Scénario adapté de l'œuvre de Gosho Aoyama
Hannin no Hanzawa-san - 2017
Traduit du japonais par Cyril Coppini
Bruxelles : Kana, avril 2019
164 p. ; illustrations en noir & blanc ; 18 x 12 cm
ISBN 978-2-505-07623-0
Coll. "Shonen Kana"

Peur sur la ville

Spin-off de la série à succès Détective Conan (102 volumes depuis 1994 dessinés et scénarisés par le mangaka Gosho Ayoma), Apprenti criminel suit les pas d'une silhouette noire (spécificité des criminels qui arpentent la ville) qui débarque de la lointaine région rurale d'Izumo pour Beika-chô, le pire quartier de Tokyo. Sous la plume de Mayuko Kanba, Kris Minel (c'est un pseudo !) va devoir affronter une ville et ses codes qu'il ne maîtrise absolument pas tout en cherchant à assouvir une vengeance. Car le jeune homme est en mission : il doit tuer quelqu'un. Mais cette ville en perpétuelle évolution est aussi une ville à apprivoiser. Et les premiers pas de notre anti-héros ne sont pas des plus rassurants : la sortie du métro avec ses barrières automatiques tient de la gageure, et elle n'est rien comparée aux démarches administratives à la préfecture de police ! Et, quand plus tard, ses pas le font entrer dans une agence immobilière, et qu'il entreprend la longue litanie de la recherche d'un appartement convenable et conforme à ses finances (sans tuer l'agent, quelqu'un d'autre s'en chargera), il ne tombe que sur des appartements où de drôles de meurtres se sont déroulés. Notre homme ne peut se permettre une dépense de cinquante mille yens, et le moindre appartement misérable sans réputation morbide coûte au bas mot cent quatre-vingt mille. Kris Minel va donc se résoudre à la colocation. Et encore, l'appartement qu'il trouvera sera lui aussi une ancienne scène de crime habité par une horde d'étudiants fêtards : tout l'opposé de lui. Faut dire que c'est un être renfermé qui, s'il n'a pas encore commis le moindre meurtre, en a imaginé beaucoup. Et beaucoup depuis sa sortie du métro. Mais comme c'est un être un peu naïf, il va d'abord subir la ville et ses arnaqueurs avant de se retrouver sans le sou avec un couteau tordu non sans avoir rencontré Maigret, le policier renommé du coin. Celui qui est admiré et craint. Car si Beika-chô est le pire quartier de Tokyo avec ses nombreux crimes, les taux de résolution de la police frôlent les cent pour cent. Et ça, quand on s'apprête à tuer un homme, et qu'on a l'impression terrible que ça se voit sur notre visage et nos actions, c'est à proprement parler pas terrible. Le premier volume plante le décor, amène les premières désillusions et montre quelques écoliers qui veulent remettre de l'ordre dont une jeune fille en apparence innocente dotés de quelques pouvoirs. Pour notre héros, les premiers moments dans la ville sont délicats, mais l'avenir s'offre à lui... Et si c'est un cas désespéré, c'est aussi un criminel en puissance, l'un des pires...

Illustration intérieure


Citation

J'ai autre chose à faire que perdre du temps à commettre des meurtres insignifiants.

Rédacteur: Julien Védrenne mardi 21 février 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page