L'Empathie

Mon chou, je suis bien pire qu'une putain de grippe. Je te file d'abord quelques courbatures après molestage en règle, ensuite tu te chies dessus tellement t'as peur, pour finir je te cloue définitivement au lit. Personne n'a encore trouvé de vaccin, ricana le Fugu.
Guillaume Lebeau - Trigone
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 15 avril

Contenu

Roman - Policier

L'Empathie

Tueur en série - Urbain - Procédure MAJ jeudi 23 février 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 8,6 €

Antoine Renand
Paris : Pocket, février 2020
488 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-266-29738-7
Coll. "Thriller", 17640

Lutter pour ne pas sombrer dans le Mal

L'intrigue de ce roman d'Antoine Renand est de facture très classique avec deux policiers, un faux couple, cabossés par la vie, qui sont dans un service particulièrement exposé au glauque puisque chargés d'enquêter sur des affaires de crimes sexuels. Une mission difficile d'autant plus que la mère d'Anthony Rauch, l'un des deux capitaines de police (la seconde est Marion Mesny), est avocate et adore les cas complexes, prête à défendre les violeurs si cela lui permet de se trouver au coeur de l'actualité. Alors que les deux officiers de police rencontrent Déborah, une jeune femme qui est la dernière victime en date d'un nouveau prédateur sexuel qui se spécialise dans les attaques en ascenseur, un nouveau violeur commet un acte horrible en attachant sa victime, frappant son compagnon et en le forçant à regarder son acte. Anthony Rauch comprend que c'est là l'œuvre d'un homme qui a débuté il y a quelques temps et que son fantasme, de plus en plus au point, va le pousser à tuer. Détail particulier : c'est un acrobate hors pair et il escalade les façades des immeubles pour traquer ses proies, ce qui en cette période de canicule en plein Paris, lui offre quelques possibilités d'actions intéressantes.

Ce qui peut intéresser le lecteur dans cette histoire relativement calibrée dans son schéma, c'est la façon dont Antoine Renand a construit son histoire. En effet, il s'agit d'une forme de poupée gigogne. Le récit principal, la lutte entre le violeur et les deux policiers, se coupe pour nous proposer un long flashback ancré sur Anthony Rauch et les raisons qui expliquent son comportement puis, même si l'on revient à l'intrigue principale, nous aurons aussi de nombreux coups de projecteur qui suspendent le récit pour nous dresser le portrait ou les actions d'un personnage. Ces allers-retours entre le fil narratif et les motivations des personnages pourra au choix intéresser justement par cette suspension, cette ouverture sur une plus petite poupée cachée à l'intérieur de la poupée principale, ou à l'inverse déstabiliser le lecteur par une digression qu'il jugerait malvenue. Quoi qu'il en soit, L'Empathie est un roman qui a au moins ce mérite de casser les stéréotypes d'une équipe policière obnubilée par la recherche du tueur avec des scènes de crimes racontées du point de vue du tueur, pour nous offrir des pistes alternatives et psychologiques.

Citation

La haine qu'éprouvait Alpha contre Rauch se transforma en une excitation joyeuse. Plus il examinait et plus il était sûr de lui.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 23 février 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page