Le Premier jour du printemps

C'est à ce moment-là, d'un geste lent qui décuplait son plaisir, que l'homme sortit un pistolet de sa poche. Il en caressa la crosse d'un noir brillant. Son extrémité ternie par la poudre montrait qu'il avait servi plusieurs fois. Puis, de façon plus brutale, avec la rapidité d'un chasseur sur sa proie, l'Homme au chapeau pointa son canon sur la nuque de l'archiviste.
Alexandra Koszelyk - L'Archiviste
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 22 avril

Contenu

Roman - Thriller

Le Premier jour du printemps

Social - Assassinat - Domestique MAJ vendredi 10 mars 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 8,9 €

Nancy Tucker
The First Day of Spring - 2021
Traduit de l'anglais par Carine Chichereau
Paris : 10-18, mars 2023
384 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-264-08131-5
Coll. "Littérature étrangère", 5842

Des vies détruites

Chrissie est une enfant d'à peine dix ans dans une banlieue anglaise. Sa mère tente de vivre sans trop se soucier d'elle, une fille non désirée et qu'elle va même proposer à l'adoption. Son père, lui, oscille entre arrivée alcoolisée, apitoiements sur lui-même et passage par la case prison. Elle a peu d'amis, des amis dont elle abuse, vivant de petites rapines, de vols et de mensonges de plus en plus gros. Un jour qu'elle s'ennuie, elle étrangle un compagnon de jeu. Elle va vivre ensuite en mentant, regardant de loin la famille du mort se décomposer, en souriant. Mais sa mère semble se douter de sa culpabilité. La police enquête, mais ne parviendra à débusquer la vérité que lorsqu'elle se livrera à un deuxième meurtre. Après des années de prison, Chrissie est sortie sous une nouvelle identité. Elle-même vient d'avoir un enfant. Elle essaie de bien s'en occuper, mais c'est pour elle assez compliqué. Un jour, sa fille tombe d'un mur et se casse le poignet. Chrissie a alors peur que les services sociaux en profitent pour lui prendre sa fille...

Ce premier roman de l'Anglaise Nancy Tucker alterne le passé de Chrissie et son quotidien actuel. À un moment, on pense que l'intrigue va décoller car il semblerait que quelqu'un est au courant de son passé et risque de le faire remonter à la surface, mais cet élément évoqué dans le roman ne reviendra pas. Le récit se contente de décrire le quotidien d'une famille dysfonctionnelle, en premier avec une petite fille qui se bat et ment, vole, s'infiltre partout, sans gène, embête et fait tourner en bourrique sa maîtresse ; en deuxième avec une jeune femme qui essaie d'oublier son passé, pour construire quelque chose qu'elle n'a jamais vécu tout en espérant rompre un cercle vicieux. Histoire qui tourne autour d'un personnage, sa psychologie (inspirée d'une histoire vraie) et les moyens qu'elle use pour s'en sortir, Le Premier jour du printemps est assez statique. Si le traitement fait par Nancy Tucker est intéressant, tout ça se fait au détriment de l'intrigue, du suspense et des rebondissements. Pour les lecteurs qui n'aiment pas les tensions palpables et qui souhaitent s'immiscer dans le quotidien d'une femme qui a bien des failles.

Citation

Aujourd'hui, j'ai tué un petit garçon. J'ai serré les mains autour de sa gorge. Je sentais le sang qui battait fort sous mes doigts. Il a gigoté, m'a flanqué des coups de pied, et je me suis pris son genou dans le ventre, comme un lasso de douleur.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 27 février 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page