Détective Conan, 1

Malin. Une traite d'esclaves où l'esclave paie lui-même son voyage. Pas étonnant que ça intéresse Patrick.
Tove Alsterdal - Femmes sur la plage
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 27 février

Contenu

Manga - Policier

Détective Conan, 1

Fantastique - Énigme - Whodunit MAJ mercredi 01 mars 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 9 ans

Prix: 3 €

Gosho Aoyama (scénario & dessin)
Scénario adapté de l'œuvre de Arthur Conan Doyle
Meitantei Konan - 1994
Traduit du japonais par Tisabo
Bruxelles : Kana, avril 1997
178 p. ; illustrations en noir & blanc ; 18 x 12 cm
ISBN 978-2-87129-128-4
Coll. "Shonen Kana"

Petit détective en herbe

Shinichi Kudo est un génie de la détection. Le Sherlock Holmes des années 1990. Élève de dix-sept ans au lycée Tivedétec, il est beau gosse, joue au football et est amoureux transi de Ran Mouri, sa meilleure amie qui le lui rend bien. Quand il ne sait pas quoi faire, il rend service à l'inspecteur Maigret. Mais un beau jour de fin de fête foraine, il tombe sur une affaire de chantage et de corruption, et surtout sur deux individus louches qui l'assomment et lui font ingurgiter un étrange poison pour le tuer : s'il ne meurt pas, il se retrouve dans le corps d'un gamin de sept ans, mais toujours avec son intelligence et son sens des déductions. C'est le début pour lui de bien des ennuis et des péripéties. Heureusement, il va pouvoir compter sur son voisin, le docteur Agasa, devenir Conan Edogawa, et entreprendre une vaste quête pour retrouver les individus, leur poison qu'il veut analyser et son corps d'adolescent. Dans l'intervalle, il va aller habiter chez Ran, dont le père, ancien flic minable, est un détective privé minable. Surtout, il va résoudre quelques enquêtes (une disparition, un meurtre dans une chambre close...) dont il fera porter tout le crédit au père de Ran, ce dernier le voyant comme un porte-bonheur (il a un nœud papillon qui modifie sa voix pour tromper l'assistance). Tout est réuni dans ce premier volet pour assurer le succès d'un manga aux plus de cent volumes. Les aventures avec enquêtes holmésiennes matinées de sentiments auxquelles se mêle un élément fantastique sont détonantes. Les enquêtes de Détective Conan ressortent bien de la déduction. On s'amuse des contraintes du garçon, qui ne peut dire à son amoureuse qu'il est toujours à ses côtés, qui est obligé d'user de ruse pour la faire patienter, et qui ne manque pas d'attirer son attention à elle par ses déductions qui lui rappellent son amoureux. Surtout, s'il peut coincer les suspects, il ne peut les arrêter : il est trop petit, pas assez fort ; son âge est une faiblesse. Les situations sont truculentes, et le dessin de Gosho Aoyama avec tous ces visages sidérés et un certain comique de répétition donne à l'ensemble un aspect enthousiasmant, et l'on a hâte de savoir dans quelles enquêtes le détective en herbe va encore se fourrer. Sa quête promet d'être longue, et malhonnêtement c'est tant mieux.

Illustration intérieure


Citation

Plus l'affaire est complexe et difficile, plus elle m'intéresse. Quelle excitation de traquer un malfaiteur !

Rédacteur: Julien Védrenne mercredi 01 mars 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page