Péter les boulons

Plusieurs voyageurs ont été retrouvés inanimés après une intoxication causée par l'odeur pestilentielle de vieux fromages. Ceux-ci étaient enfermés dans une valise placée à l'intérieur d'un des casiers de la consigne. L'analyse scientifique a révélé que ces camemberts avaient, à vue de nez, au moins six ou sept mois !
Pronto - Trac dans le train
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Éclipse totale
Harry Hole a été exclus de la police, ce qui ne l'empêche pas de couler des jours heureux, bouteille ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 27 février

Contenu

Roman - Noir

Péter les boulons

Social - Road Movie - Vengeance MAJ jeudi 09 mars 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17 €

Laurence Biberfeld
Serres-Morlaàs : In8, mai 2019
258 p. ; 21 x 12 cm
ISBN 978-2-36224-096-6

La cavale d'Irène

Parce qu'un chirurgien a retiré un bout d'intestin et laissé en héritage à Lucien une poche à merde, sa fille Irène, trente-neuf ans et au moins autant de centaines de rebuffades de toutes sortes de personnes diverses et absolument pas variées, a commencé à péter les boulons. Dans un geste qui relève à la fois de la colère et du soulagement, elle a occis le toubib. C'est le premier meurtre d'une longue série qui se profile. Il faut dire que les individus qu'elle se coltine ne sont pas de tout repos moral. La personne suivante sur la liste est une employée de Pôle emploi du genre à vous mettre le moral plus bas que terre. Puis viennent deux assistants de l'aide à l'enfance qui n'aident pas trop l'enfance, et qui ont eu le malheur de débarquer dans un squat qu'Irène venait d'investir et qui l'ont confondue avec une autre personne. À partir de cet instant, tout semble aller à vau l'eau. Irène s'en ouvre à ses enfants, ses enfants rejoignent cette lutte, et tout ce beau monde se retrouve par monts et par vaux. De rencontres absurdes en absurdes rencontres, la tribu évolue au gré de tribulations réjouissantes et cruelles. Laurence Biberfeld nous convie à un road trip jouissif et libérateur, quelque part entre La fée Carabine de Daniel Pennac (la tribu) et "Les Enquêtes du commissaire Liberty", de Raphaël Majan (l'ironie féroce). Mais il n'est absolument pas gratuit. Il s'accompagne d'une réflexion sociale et sociétale. Le tout avec un style bien à elle, pétillant qui allie le sens de la formule, tout en révolte, en approche radicale, avec un goût de la logique poussée à l'extrême. Incidemment, les situations qui découlent de cette intrigue libératrice vont crescendo. Et le tout amène une seule question : "Où s'arrêtera donc Irène ?" Le lecteur, lui, aimerait qu'elle ne s'arrête pas trop vite...

Citation

C'est délicat de lui faire prendre une douche avec sa poche à merde. Il ne va pas attendre sous les ponts que l'État français décide du tiroir dans lequel il va le classer, vous comprenez ? La vie est un truc de chaque jour.

Rédacteur: Julien Védrenne jeudi 09 mars 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page