L'Île des souvenirs

Durieux, absorbé par son travail, ses ambitions et ses sommets, se contentait des pointillés de leur histoire, s'arrangeant pour qu'ils prennent parfois l'apparence d'une virgule.
Odile Bouhier - La Nuit, in extremis
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

De neige et de vent
Nous sommes à la frontière entre l'Italie et la France. Dans la montagne, Tordinona, un petit village...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 22 mai

Contenu

Roman - Thriller

L'Île des souvenirs

Psychologique - Enlèvement - Faits divers MAJ mardi 14 mars 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Chrystel Duchamp
Paris : Archipel, mars 2023
236 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-8098-4697-3
Coll. "Suspense"

Dans la tête des personnages

Delphine, jeune femme étudiante à Lyon, se cherche entre une famille catholique et riche qui entend la voir continuer dans cette voie et ses propres choix - elle profite de la vie lyonnaise pour boire, s'éclater avec des garçons et des filles. Elle vient même d'avoir une longue liaison avec Maelys, une liaison qui s'est achevée de triste manière avec le rejet par Delphine et les tentatives de Maelys pour revenir avec elle, à tel point qu'il y a eu dépôt de plainte. Et puis, les parents de Delphine font appel à la police car leur fille semble avoir disparu. Alors que l'enquête commence, on retrouve, mal en point, Maelys sur une route. Elle dit avoir été enlevée elle aussi, avoir été séquestrée dans une maison où elle a retrouvé Delphine. Elle aurait pu fuir alors que le ravisseur aurait torturé et violé Delphine. La police arrive sur les lieux et constate la mort de Delphine. Mais que s'est-il réellement passé ?

Le récit choral de Chrystel Duchamp est constitué de quelques chapitres, chacun mettant en scène un personnage principal différent de cette histoire (Delphine, Maelys, l'inspecteur, un profiler, puis une psycho-traumatologue avant une conclusion et un "écureuil" comme dernier intervenant). Chaque chapitre, chaque voix permet donc, non pas de revenir sur le même événement, mais de le prolonger et d'en offrir à chaque fois une version légèrement différente. S'appuyant sur des théories de psychologie et psychanalyse, l'auteure s'en sert pour construire son récit et transformer ce qui pourrait être un "simple" fait divers en un roman aux multiples rebondissements. Il s'agit donc d'un essai particulier, d'une sorte de test littéraire. De ce point de vue, c'est une bonne idée, mais cela ne donne pas forcément un texte palpitant. Comme les protagonistes du drame, le lecteur reste un peu à l'écart de l'histoire, la regardant effectivement comme un montage adroit, un essai réussi, mais manquant un petit peu de vie, comme un automate brillant dont on verrait jouer tous les rouages. C'est cet aspect qui retiendra sans doute un peu les amateurs de récits policiers contemporains, mais pourra plaire à ceux qui s'intéressent aux techniques plus classiques au service d'une histoire intelligemment amenée.

Citation

Maelys, à l'adolescence, avait cassé de nombreuses psychés lors d'accès de colère, qui lui avaient valu plusieurs points de suture. Qu'elle reconnaisse avoir eu ce geste dans la maison abandonnée était facile, surtout dans l'état d'avilissement où elle se trouvait, qui la conduisait à mélanger la chronologie des événements.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 14 mars 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page