Les Noyés du bord de Marne

En sortant de l'immeuble, Marc Berchet pensa tout de suite que cette mort-là ne faisait que s'ajouter aux précédentes. Il n'y avait maintenant aucun doute là-dessus. Mais de là à accuser le surnaturel, il y avait un pas qu'il n'était pas encore prêt à franchir. Il y avait forcément une explication.
Gilles Vidal - Les Portes de l'Ombre
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Un moment de doute
L'écrivain américain Jim Nisbet a su créer une œuvre étrange mais finalement assez cohérente dans sa ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 20 mai

Contenu

Roman - Policier

Les Noyés du bord de Marne

Politique - Historique - Assassinat MAJ lundi 20 mars 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Philippe Grandcoing
Riom : De Borée, mars 2023
310 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-8129-2814-7
Coll. "Vents d'histoire"

Quand on se tue au bord de l'eau

Hippolyte Salvignac continue son métier d'antiquaire et de rentier. Il vit des jours heureux avec sa nouvelle compagne, une artiste d'origine tchèque, dans le Paris de 1900. À côté de ses occupations, il aide parfois un policier, l'inspecteur Jules Lerouet, dont la compagne, elle, tient une guinguette. Deux événements vont bouleverser cette tranquillité. Hippolyte assiste à l'arrivée d'un des premiers avions sur un terrain. L'avion a des problèmes et s'écrase dans la foule, tuant un ministre. Ce qui pose question à Hippolyte surtout c'est la présence d'un mystérieux personnage qui est venu parler quelques minutes avec le ministre, puis est repassé rapidement près du corps juste après l'accident. L'enquête intéresse également Clemenceau, collègue du mort et qui aimerait savoir si la mort est réellement accidentelle. En parallèle, Hippolyte reçoit la visite d'une dame juive. C'est la femme d'un antiquaire, connaissance de Salvignac. Il a disparu et son adjoint, un jeune Turc, a lui-même quitté le magasin sans laisser de trace. Dans ses papiers, le mari a cependant laissé un message à sa femme pour qu'elle appelle à la rescousse son collègue en cas de souci. Pourquoi ce dernier a-t-il confiance en Hippolyte ? Quel rapport avec des objets, sans doute venant de chez le disparu, et qu'un mystérieux personnage serait venu essayer de vendre dans la boutique de Salvignac ? Là aussi Clemenceau a l'air intéressé et ses prises de position ennuient beaucoup Lerouet qui joue son poste de policier, surtout qu'il est chargé d'une enquête particulièrement difficile car on vient de retrouver des corps sans tête jetés sur les bords de Marne, sans que l'on puisse comprendre qui a été tué et pourquoi.

Bien entendu toutes ces enquêtes disparates vont s'interpénétrer pour former une logique évidente, pour présenter aussi les enjeux politiques, diplomatiques et guerriers de l'époque. Car en arrière-plan, outre les menaces de guerre entre la France et l'Allemagne, sur fond de luttes pour des colonies, les difficultés des gouvernements républicains de la Troisième république, entre enjeux politiques et petits compromissions politiciennes (les relations complexes entre les deux enquêteurs et la volonté de Clemenceau sont racontés avec soin). L'enquête policière, plus traitée sous l'angle d'une suite d'aventures d'espionnage, se mélange avec soin à des descriptions sur l'époque, sur ses mentalités, sur les enjeux. Le tout est construit avec beaucoup d'attention et restitue à la fois des individus dans leur itinéraire particulier et les complexités de l'époque, en mélangeant les moments de calme (un repas aux guinguettes, par exemple) et des courses-poursuites plus rapides. La série de Philippe Grandcoing qui en est déjà au sixième épisode continue à être aussi intéressante qu'à ses débuts.

Citation

Tout s'embrouillait dans la tête de Lerouet. Il était encore temps pour lui renoncer, de taire sa découverte, d'emporter son secret avec lui et de songer à une reconversion professionnelle. Il n'allait tout de même pas tenter de faire chanter un ancien ministre de l'Intérieur en lui demandant sa protection en échange de son silence.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 14 mars 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page